Accéder au contenu principal
France/Allemagne

Allemagne: Nicolas Sarkozy n'ira pas au congrès de la CDU

La chancelière allemande Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, le 8 décembre 2011 à Marseille.
La chancelière allemande Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, le 8 décembre 2011 à Marseille. Reuters : Jean-Paul Pelissier
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La CDU doit tenir son congrès la semaine prochaine à Cologne. Un hôte-surprise s'était invité: le nouveau patron de l'UMP, Nicolas Sarkozy. Il vient d'annoncer l'annulation de ce déplacement, préparé sans l'aval de la chancellerie.

Publicité

Nicolas Sarkozy voulait prononcer un discours devant les 1 001 délégués de la CDU réunis en congrès à Cologne mardi et mercredi prochain. Sauf que, explique notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux, le magazine Der Spiegel affirme que rien n'avait été calé avec Berlin. Et comme ses relations avec l'Elysée ne sont pas toujours faciles, Angela Merkel n'avait nullement l'intention de risquer une crise diplomatique avec l'Elysée en offrant à Nicolas Sarkozy une plate-forme internationale.

Mardi, le ministre des Finances Wolfgang Schäuble avait semblé confirmer la venue de l'ancien président français. « Nous serons enthousiastes, c'est un orateur qui fascine son public », avait lâché le bras droit d'Angela Merkel, avec un brin d'ironie. C'est finalement de l'UMP qu'est venu le démenti. Nicolas Sarkozy est débordé, et n'aura pas le temps de venir à Cologne. Ni la chancellerie, ni la CDU ne commentent, mais il est clair que cette annulation soulage tout le monde côté allemand, assure le Spiegel.

Sarkozy en berne dans les sondages

A l'ouest du Rhin, en tout cas, un sondage publié ce samedi 6 décembre dans Le Parisien n'est guère plus encourageant pour Nicolas Sarkozy. Les deux tiers des Français, et 39% des sympathisants de droite, ne souhaitent pas que l'ancien chef de l'Etat se représente en 2017. 58% des sondés ont une mauvaise opinion du président de l'UMP, et 61% estiment que son retour « est une mauvaise chose » pour la vie politique française, un chiffre en augmentation de 7 points par rapport à un sondage identique publié fin septembre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.