Accéder au contenu principal
Ukraine

Est de l'Ukraine: un bilan tragique de 4 600 morts

Une vieille femme tire son sac de course devant un bâtiment détruit par les bombardements à Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, le 15 octobre 2014.
Une vieille femme tire son sac de course devant un bâtiment détruit par les bombardements à Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, le 15 octobre 2014. REUTERS/Shamil Zhumatov/Files
Texte par : RFI Suivre
2 mn

On ne connait toujours pas la date exacte à laquelle les négociations de Minsk seront reportées dans le dossier ukrainien. Néanmoins, le nouveau cessez-le-feu décidé dans l'est du pays est relativement respecté. Ce dont se félicite le président ukrainien dont les dernières déclarations sont allées dans le sens de l'apaisement. Quelques jours de répit qui permettent de faire le bilan.

Publicité

Avec notre correspondante à Kiev,  Caroline Larson

Sur le terrain, la trêve semble globalement respectée quelques jours après son entrée en vigueur. Une trêve ô combien fragile qui, si elle devait enfin mener à une résolution du conflit, n'en ferait pas moins oublier que la guerre a fait depuis la mi-avril des milliers de morts.

4 634 très exactement, selon un bilan de l'Office des Nations unies chargé de l'aide humanitaire, arrêté au 7 décembre : 4634 en comptant les 298 victimes du vol de la Malaysian Airlines mais sans compter les morts de la révolution de Maïdan quelques mois plus tôt, ni les quelques victimes supplémentaires à déplorer ces derniers jours. Le bilan fait également état de 10 423 personnes blessées pendant la même période.

L'Office des Nations unies estime que plus de cinq millions de personnes vivent dans les zones touchées par le conflit.

Au 12 décembre, plus de 542 000 personnes avaient déjà été chassées par les combats et cherché refuge ailleurs dans le pays, contre presque 568 000 partis à l'étranger. Toujours selon l'ONU, la trêve entrée en vigueur le 9 décembre dernier a au moins permis d'éviter de nouvelles victimes parmi les civils.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.