Accéder au contenu principal
Luxembourg

Luxleaks: la source présumée des fuites inculpée à Luxembourg

Vue générale de Luxembourg.
Vue générale de Luxembourg. Getty Images/Frédéric Collin

Les arrangements fiscaux anticipés («tax rulings») entre le Grand-Duché de Luxembourg et des centaines d'entreprises à travers le monde n'en finissent pas de faire des vagues. Dernier rebondissement en date l'inculpation vendredi 12 décembre 2014 à Luxembourg de l'homme présumé à l'origine des fuites publiées il y a un mois et de nouveau il y a quelques jours à l'initiative du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ).

Publicité

Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet

Pour la justice luxembourgeoise, tout commence en mai 2012 à la découverte d'un reportage sur la chaîne de télévision France 2. Ce dernier révèle que des milliers de documents confidentiels ont été dérobés par un employé du réseau d'entreprises d'audit et de conseil américain PricewaterhouseCoopers (PwC).

Entre 2010 et 2012, l'individu a subtilisé des preuves d'accords fiscaux anticipés passés entre des multinationales et le fisc grand-ducal. PwC porte plainte contre X et en juin 2012 le parquet de Luxembourg ouvre l'enquête.

Ce n'est qu'avec la publication des premières fuites, en novembre, que celle-ci est relancée et débouche sur l'émission d'une commission rogatoire destinée à un citoyen français, ancien employé du cabinet d'audit. Il s'est rendu hier endredi à Luxembourg. Inculpé dans la soirée, après avoir été entendu par le juge d'instruction, il est ressorti libre.

Les chefs d'inculpation sont : vol domestique, violation du secret professionnel, violation de secrets d'affaires, blanchiment et accès frauduleux à un système de traitement automatisé de données. La question est maintenant de savoir s'il est aussi à l'origine des fuites publiées cette semaine et qui concernent les trois autres grands cabinets d'audit, à savoir KPMG, Ernst&Young et Deloitte.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.