Accéder au contenu principal
Italie

Ferry en détresse dans l’Adriatique: tous les passagers évacués

Des passagers arrivent sur le navire de la marine italienne «San Giorgio» après avoir été secourus du «Norman Atlantic» en feu.
Des passagers arrivent sur le navire de la marine italienne «San Giorgio» après avoir été secourus du «Norman Atlantic» en feu. REUTERS/Marina Militare/Handout via Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 min

Tous les passagers du ferry italien Norman Atlantic sont désormais hors de ce navire qui avait pris feu hier, dimanche 28 décembre, alors qu’il rejoignait l’Italie depuis la Grèce. Selon un dernier bilan, l'accident a fait dix morts. Le parquet de Bari (Sud-Est) a annoncé, de son côté, l'ouverture d'une enquête criminelle.

Publicité

Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

Dans l'Adriatique, les importantes opérations de secours coordonnées par la marine militaire italienne ont pris fin, ce lundi midi, avec l'évacuation de tous les passagers pris au piège des flammes. Un sauvetage rendu difficile en raison des mauvaises conditions météo, avec une mer force 8 et un vent très violent au large des côtes albanaises. Alors que tous les passagers ont été évacués, neuf membres d'équipage se trouvent « encore à bord pour inspecter le navire », ont affirmé les gardes-côtes sur leur compte Twitter.

La catastrophe du Norman Atlantic a fait dix victimes, selon un dernier bilan, dont les corps ont été repêchés dans l'Adriatique. A bord, l'incendie avait été maîtrisé dans la matinée.

Corps endoloris par le froid et les embruns

Plusieurs naufragés secourus dans la nuit ont raconté avoir énormément souffert du froid et de l’état de la mer absolument déchaînée. Ceux qui sont arrivés au port italien de Bari en fin de matinée avaient tous le même visage aux traits tirés, ces mêmes corps endoloris protégés par des couvertures en laine. Et parmi les images les plus émouvantes, il y a celle d’un père tenant de toutes ses forces contre sa poitrine son petit garçon.

Et à Bari - lieu d'accueil des naufragés avec le port de Brindisi - le parquet a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête criminelle. Celle-ci devrait permettre d'établir les causes de l'incendie qui s'est déclenché dimanche matin sur les ponts inférieurs du navire où se trouvaient les véhicules, dont plusieurs camions citerne transportant de l'huile.
 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.