Accéder au contenu principal
Russie

Russie: Alexeï Navalny condamné à 3 ans et demi de prison avec sursis

Le leader de l'opposition à Vladimir Poutine Alexeï Navalny, à Moscou, le 30 décembre 2014.
Le leader de l'opposition à Vladimir Poutine Alexeï Navalny, à Moscou, le 30 décembre 2014. AFP PHOTO / DMITRY SEREBRYAKOV
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le jugement à l'encontre de celui qui est devenu l'opposant numéro un à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, a été rendu ce mardi matin. Prévue au départ à la mi-janvier, la justice russe a subitement avancé sa décision. Navalny a été condamné à 3 ans et demi de prison avec sursis, mais son frère, lui, doit purger une peine de prison ferme.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou, Véronika Dorman

Alexeï Navalny était accusé de détournement de fonds au détriment d'une filiale de la société française Yves Rocher. Il vient d'être condamné à une peine de 3 ans et demi avec sursis, et reste assigné à domicile jusqu’à l’entrée en vigueur du jugement. En revanche son frère Oleg, poursuivi dans la même affaire, a lui été sanctionné de 3 ans et six mois de prison ferme. Ce dernier a été emmené directement de la salle d’audience et ira donc purger une peine bien réelle dans un camp.

En entendant le jugement, Alexei Navalny s’est emporté contre la juge. « C’est pour me punir que vous emprisonnez mon frère », a-t-il lancé. De fait, la décision du tribunal, très surprenante, est interprétée comme une prise d’otage.

Appel des partisans de Navalny

Autre surprise : la date de ce jugement, qui a été avancée à ce mardi. Selon la défense, c’est pour enrayer un mouvement de soutien aux frères Navalny. Près de 30 000 personnes avaient décidé de manifester le jour du verdict, prévu au départ le 15 janvier. Avec ou sans autorisation.

Même si la peine contre Navalny, le héros de l’opposition, est beaucoup moins lourde que prévu, ses partisans appellent à se rassembler ce soir dans le centre de Moscou. Pour soutenir Oleg Navalny, et protester contre l’arbitraire dont a fait preuve le régime de Poutine.

Alexeï Navalny parle à son frère Oleg, après le verdict rendu par la cour, condamnant ce dernier à trois ans et demi de prison ferme, le 30 décembre 2014.
Alexeï Navalny parle à son frère Oleg, après le verdict rendu par la cour, condamnant ce dernier à trois ans et demi de prison ferme, le 30 décembre 2014. REUTERS/Sergei Karpukhin

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.