Accéder au contenu principal
Allemagne / Grèce

Merkel avance la possibilité d'une sortie de la Grèce de la zone euro

Angela Merkel durant une réunion de la CDU.
Angela Merkel durant une réunion de la CDU. REUTERS/Kai Pfaffenbach
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Selon l'hebdomadaire Der Spiegel daté de cette semaine, Angela Merkel serait favorable à la sortie de la Grèce de la zone euro en cas de victoire de la gauche radicale aux élections grecques du 25 janvier. Ces révélations provoquent la colère à gauche et la stupeur à droite.

Publicité

Avec notre correspondante à Berlin,  Nathalie Versieux

Selon le Spiegel, Angela Merkel et sa coalition seraient d'avis que la sortie de la Grèce de la zone euro serait inévitable en cas de la gauche radicale aux élections fin janvier.

La presse allemande est convaincue qu'Angela Merkel et son ministre des Finances Wolfgang Schaüble, cherchent ainsi à faire pression sur les électeurs grecs afin de les dissuader de voter pour Alexis Tsipras, leader de la coalition Syriza (gauche radicale), dont les Allemands craignent qu'il ne respecte pas les accords signés par la Grèce en cas de victoire.

En République fédérale, cette immiscion indirecte de la chancelière dans la politique intérieure grecque est diversement appréciée et divise jusque dans le camp de la CDU. « Personne ne souhaite la sortie de la Grèce de la zone euro », souligne ainsi un cadre du parti, même s'il se dit convaincu qu'un tel pas ne serait pas si dramatique pour la zone euro qu'il y a trois ou quatre ans.

Le SPD, pour sa part, conteste publiquement les propos prêtés à la chancelière. Seul le parti anti-euro AFD applaudit à cette proposition.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.