Russie

Mistral: la Russie demande des explications écrites

Le porte-hélicoptères «Vladivostok», de type Mistral, que la France doit livrer à la Russie, ici dans le port de Saint-Nazaire.
Le porte-hélicoptères «Vladivostok», de type Mistral, que la France doit livrer à la Russie, ici dans le port de Saint-Nazaire. REUTERS/Stephane Mahe

La presse russe commente abondamment la décision de la Russie d’envoyer à la France une demande d’explication écrite concernant le refus de lui livrer les deux navires Mistral commandés par la marine russe. La livraison été suspendue sur décision du président Hollande en raison de la crise ukrainienne dans laquelle Moscou a une part de responsabilité selon Paris.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

« Le Mistral vogue vers le tribunal » titre le journal Nevasisimaia Gazeta. En effet, pour saisir un tribunal international, la Russie a besoin d’une explication écrite. Et précisément, Moscou vient d’en faire la demande à la France.

Jusqu’à maintenant, Moscou s’était contenté de menacer oralement de saisir d’un tribunal arbitral pour obtenir une réparation financière. « Le conflit sur le Mistral s’est matérialisé », écrit encore Kommercant . Le quotidien croit savoir que la demande d’explication a été transmise directement à l’Elysée.

« Répondez pour le Mistral », écrit encore Rossiskaia Gazeta. Fin décembre, la Russie avait exigé de Paris une décision avant 2015 . Moscou semble donc être entré dans une logique de renoncement au Mistral et de demande de dédommagement.

Début janvier, le ministre français de la Défense avait répété que la France attendait « un cessez-le-feu respecté » et « une feuille de route politique » en Ukraine pour livrer les navires à la Russie. Mais le dossier ukrainien n’avance pas. Et le réchauffement des relations entre Paris et Moscou suite à la visite du président Hollande à Moscou, le 6 décembre dernier, n’aura pas suffi à régler la question des Mistral. Moscou opte donc pour une demande de réparation. Reste à savoir à quelle hauteur.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail