Accéder au contenu principal
Ukraine

Ukraine: hommage à Kiev aux civils tués mardi dans l'attaque d'un bus

La manifestation place de Maïdan, à Kiev, ce dimanche 18 janvier 2015.
La manifestation place de Maïdan, à Kiev, ce dimanche 18 janvier 2015. REUTERS/Gleb Garanich
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Dans le centre de Kiev, en Ukraine, des milliers de personnes ont participé ce dimanche 18 janvier à une marche en hommage aux passagers d’un bus tués mardi 13 janvier par une roquette au sud de Donetsk.

Publicité

Avec notre correspondant à Kiev, Laurent Geslin

Ils sont des milliers à se recueillir sur le Maïdan. Mardi dernier, 13 civils ont perdu la vie lors d’un bombardement contre un barrage de l’armée ukrainienne au sud de Donetsk, à proximité de Volnovakha. Natalia porte une pancarte : « Je suis Volnovakha », en ukrainien et en français. « En France aussi il y a eu un attentat. C’est pourquoi nous sommes là en soutien à tous les peuples pour qu’il n’y ait d’attentat nulle part. Nous sommes contre ce terrorisme, contre ce banditisme. »

Pour Galina, la guerre qui se déroule dans le Donbass (fief des rebelles pro-russes) est l’œuvre de terroristes, tout comme les attentats qui ont frappé la France. « Nous voulons que Poutine arrête la guerre, lance-t-elle. Nous sommes contre Poutine. Nous le maudissons. Nous avons de la peine pour nos combattants. Nous sommes pour la paix, nous n’avons attaqué personne. Nous sommes honnêtes, nous sommes un bon peuple, nous voulons être amis avec tout le monde, avec les Français, avec les Russes. Nous voulons la paix, nous voulons être amis avec le monde entier. Nous sommes contre Poutine et c’est pour cela que nous sommes là. »

Les combats qui déchirent l’est de l’Ukraine ont déjà fait plus de 5 000 morts et les violences de ces derniers jours ne laissent espérer aucun règlement rapide du conflit.

→ A (RE) LIRE : Dans la «symphonie» de Donetsk, la survie au quotidien

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.