Belgique / Terrorisme

Belgique: 5 à 15 ans de prison pour les jihadistes de Sharia4Belgium

Walid Lakdim et Bilal El Makhoukhi, suspectés d'appartenir à Sharia4Belgium, quittent le tribunal d'Anvers, après le verdict condamnant les 46 membres du groupe jihadiste belge à des peines allant de 5 à 15 ans de prison, mercredi 11 février 2015.
Walid Lakdim et Bilal El Makhoukhi, suspectés d'appartenir à Sharia4Belgium, quittent le tribunal d'Anvers, après le verdict condamnant les 46 membres du groupe jihadiste belge à des peines allant de 5 à 15 ans de prison, mercredi 11 février 2015. REUTERS/Francois Lenoir

Condamnation du chef du groupe islamiste Sharia4Belgium et d’une quarantaine de ses membres. Fouad Belkacem, l’idéologue de ce groupe, était accusé d’être le plus important pourvoyeur en Belgique de combattants pour la Syrie. Il écope de douze ans de prison.

Publicité

Sur les 46 personnes jugées depuis le mois de septembre, seules neuf se sont présentées aux audiences : 37 autres sont actuellement en Syrie - certaines y seraient mortes. Pour ces absents, le tribunal d’Anvers a prononcé les peines maximales : 15 ans pour les dirigeants et cinq ans pour les simples membres.

Tous étaient accusés d’avoir aidé Sharia4Belgium ou pris part à ses activités. Le groupe, rangé par la justice ce mercredi dans la catégorie des « organisations terroristes », prêchait sur internet et dans les rues d’Anvers l’instauration d’un Etat islamique en Belgique, et le jihad armé international.

Née en Grande-Bretagne sous le nom Sharia4UK, l'organisation a été déclinée dans plusieurs pays d'Europe, également aux Etats-Unis et en Inde. La cellule belge était dirigée par Fouad Belkacem, 32 ans, qui écope donc de 12 ans de prison pour avoir radicalisé des jeunes afin de les préparer à un combat armé salafiste « au sein duquel il n’y a pas de place pour les valeurs démocratiques », a souligné le juge.

La Belgique est particulièrement touchée par le départ de combattants en Syrie, et sur les 300 à 400 déjà partis, 10 % auraient été liés à Sharia4Belgium. Les condamnations de ce mercredi ont été prononcées dans un palais de justice sous haute surveillance : la Belgique est en état d’alerte terroriste « grave » depuis le démantèlement à la mi-janvier d'une cellule censée préparer des attentats sur le territoire.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail