Grèce

Grèce: Tsipras signe un partenariat avec l'OCDE

Le Premier ministre grec et le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, le 12 mars 2015.
Le Premier ministre grec et le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, le 12 mars 2015. REUTERS/Philippe Wojazer

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras et le secrétaire général de l’OCDE, l'Organisation de coopération et de développement économique, ont signé jeudi 12 mars à Paris un partenariat pour mener des réformes afin d’aider la Grèce à sortir de la crise.

Publicité

Dans une salle bondée, l'institution internationale a tendu la main à la Grèce sur de nombreux fronts. Angel Gurria, secrétaire général de l’OCDE, a égrainé la liste des défis qui attendent le gouvernement Tsipras : « Nous avons discuté des moyens de mener des réformes significatives pour aider la Grèce à améliorer sa fiscalité, son administration publique, sa sécurité sociale, ses mécanismes anti-corruption, sa concurrence, son marché du travail et sur bien d'autres domaines. La Grèce doit mener toutes ces réformes. »  

Le Premier ministre grec a expliqué que cinq années de déclin social avaient laissé le pays dans un état économique désespéré. « Il est absolument vital que la dette de la Grèce soit restructurée. Cela rendrait le pays solvable et ferait baisser de manière spectaculaire le taux d'intérêt à dix ans, afin que nous puissions nous financer sur les marchés. Notre tâche n'est pas de réformer la Grèce, mais c'est de transformer la Grèce », a déclaré Alexis Tsipras.

En acceptant l'aide de l'OCDE, Alexis Tsipras dit espérer convaincre ses partenaires de sa bonne volonté.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail