Espagne

Espagne; l'affaire du financement illégal du PP menace M. Rajoy

Mauvais coup pour le PP: Mariano Rajoy a été régulièrement cité dans l'affaire de la caisse noire.
Mauvais coup pour le PP: Mariano Rajoy a été régulièrement cité dans l'affaire de la caisse noire. REUTERS/Andrea Comas

En Espagne, rebondissement dans le scandale du financement illégal du Parti populaire (PP) du Premier ministre, Mariano Rajoy. L'affaire, qui avait éclaté en 2009 pourrait se retrouver devant la justice. Le juge Pablo Ruz vient de rendre son rapport après deux ans d'enquête : le parti de droite a eu une comptabilité occulte entre 1990 et 2008, au moins. Le haut magistrat propose de faire juger six personnes impliquées dans le dossier, dont l'ancien trésorier du PP, Luis Bàrcenas.

Publicité

Selon le juge espagnol Pablo Ruz, la caisse noire du Parti populaire a fonctionné pendant au moins dix-huit ans. Elle a servi à financer des campagnes, des biens et services, mais aussi des compléments de salaires de personnes liées au parti.

A l'époque des faits, précise le juge, le financement illégal des partis politiques n'était pas répréhensible par la loi et certains délits comptables ou électoraux sont prescrits. Mais six personnes pourraient être jugées, dont l'ancien trésorier du parti, Luis Bàrcenas, l'homme par qui le scandale a éclaté, quand, début 2009 le quotidien El Pais a publié une copie de ses relevés comptables.

Pleine année électorale

Il aura fallu attendre la démission de la ministre de la Santé, impliquée dans une affaire de corruption, en novembre 2014 pour que le gouvernement de Mariano Rajoy décide d'inscrire le délit de financement illégal des partis au code pénal.

Mais le nom du Premier ministre a été régulièrement cité dans l'affaire de la caisse noire, et les procédures judiciaires qui s'annoncent tombent bien mal, en pleine année électorale.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail