Grèce

Grèce: à peine ouvert, le procès du parti néo-nazi Aube dorée suspendu

Les parents du mucicien Pavlos Fyssas quittent la cour, lundi 20 avril.
Les parents du mucicien Pavlos Fyssas quittent la cour, lundi 20 avril. AFP PHOTO / ARIS MESSINIS

Le procès du parti néo-nazi Aube dorée était très attendu en Grèce. Plus de 130 témoins et les 69 prévenus, accusés de direction et de participation à une organisation criminelle, se sont ainsi présentés devant la cour ce lundi 20 avril au matin. Mais le procès a été interrompu après deux heures seulement. L’un des prévenus n'avait pas d'avocat. La séance reprendra le 7 mai.

Publicité

Avec notre correspondante à Athènes,  Charlotte Stiévenard

A l'ouverture des audiences, plusieurs associations anti-racistes ont manifesté devant la prison de Korydallos, à l'ouest d'Athènes, où se tient exceptionnellement le procès. Si elles réclament des condamnations, elles demandent aussi un changement de lieu.

Alseni Suma est Guinéen. Il espère une condamnation des prévenus « parce qu'on se dira que la justice commence en Grèce ». « S'ils sont condamnés, ça peut donner l'exemple aux autres. S'ils ne sont pas condamnés, ça peut entrainer aussi les gens qui étaient derrière eux à continuer leurs actes racistes », poursuit-il.

Un déménagement dans le centre d'Athènes

Le lieu du procès pose aussi problème. Les manifestants demandent son déménagement dans le centre d'Athènes. Pour Ioanna Kalompratsou, une membre du conseil municipal de Korydallos, le meurtre du rappeur anti-fasciste Pavlos Fyssas, non loin, est encore trop présent dans les esprits. « Les gens ne veulent pas de cette cour ici. Une personne a été tuée non loin, donc les manifestants ne veulent pas de ces gens dans cette région. On ne peut pas accepter ça », explique-t-elle.

La mort du rappeur avait conduit à l'arrestation de la direction du parti Aube dorée. Le conseil municipal de Korydallos craint aujourd'hui des troubles tout au long du procès alors que onze écoles se trouvent à proximité. Lundi matin, deux témoins proches du chanteur se sont fait agresser. La cour n'a pour l'instant pas prévu de déménager.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail