Accéder au contenu principal
Royaume-Uni

Immigration: David Cameron annonce une série de mesures choc

Discours sur l'immigration du Premier ministre britannique David Cameron, le 21 mai à Londres.
Discours sur l'immigration du Premier ministre britannique David Cameron, le 21 mai à Londres. REUTERS/Matt Dunham/Pool
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Premier ministre britannique a annoncé, jeudi 21 mai, une série de nouvelles mesures pour renforcer la lutte contre l'immigration clandestine. David Cameron entend aussi dissuader les immigrants de l'Union européenne de venir au Royaume-Uni, en limitant leur accès à diverses allocations. Ce durcissement de ton intervient alors que, paradoxalement, les dernières statistiques indiquent que l'immigration a atteint son plus haut niveau depuis dix ans dans le pays.

Publicité

Avec notre correspondante à Londres,  Muriel Delcroix

David Cameron a promis ce jeudi que son nouveau gouvernement 100 % conservateur ferait tout pour mettre un frein à l'immigration. Différentes mesures seront annoncées par la reine dans son discours du trône la semaine prochaine.

La police aura le pouvoir désormais de confisquer le salaire des immigrés clandestins ; les criminels étrangers qui attendent d'être expulsés devront porter des bracelets électroniques ; il deviendra illégal pour une entreprise de recruter à l'étranger sans avoir d'abord lancé une campagne de recrutement au Royaume-Uni.

Le Premier ministre a réaffirmé qu'il entendait réduire le nombre d'immigrants à quelques dizaines de milliers par an. Une promesse qu'il avait déjà faite en 2010 et qui lui avait valu de nombreuses critiques et railleries, car depuis lors, les chiffres n'ont cessé de croître.

De nouvelles statistiques publiées ce jeudi (voir ici) montrent que l'immigration nette a atteint 318 000 personnes en 2014, son plus haut niveau depuis 2005. Or, les nouveaux arrivants sont des migrants parfaitement légaux, qui viennent en majorité de l'Union européenne pour travailler en Grande-Bretagne.

Les détracteurs du gouvernement font donc remarquer que les mesures « coup de poing » annoncées par David Cameron ne servent qu'à faire diversion, quand le problème pour le Premier ministre est en réalité de négocier une réforme de l'immigration européenne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.