Accéder au contenu principal
Ukraine

Ukraine: l'ex-président géorgien Saakachvili nommé gouverneur d'Odessa

Le président ukrainien Petro Porochenko (g) a nommé l'ancien président géorgien Mikheïl Saakachvili (d), gouverneur de la ville russophone d'Odessa, le 30 mai 2015.
Le président ukrainien Petro Porochenko (g) a nommé l'ancien président géorgien Mikheïl Saakachvili (d), gouverneur de la ville russophone d'Odessa, le 30 mai 2015. REUTERS/Ukrainian Presidential Press Service/Mykola Lazarenko/Ha
Texte par : RFI Suivre
3 mn

L’ancien président géorgien Mikheïl Saakachvili est devenu samedi 30 mai gouverneur de la ville d'Odessa. Une décision qui, selon Kiev, doit permettre de préserver la « souveraineté » ukrainienne et de lutter contre la corruption. Une nouvelle qui n’est pas pour plaire au président russe, Vladimir Poutine.

Publicité

C’est officiellement la « lutte contre la corruption » qui a précipité cette décision du gouvernement ukrainien. Le président Petro Porochenko a présenté Mikheïl Saakachvili, 47 ans, comme « un grand ami de l’Ukraine », auquel il a accordé la veille la citoyenneté ukrainienne. Mais il ne cache pas que ce dernier aura aussi pour tâche de préserver « la souveraineté, l’intégrité territoriale, l’indépendance et le calme » de la cité russophone.

Pour l’instant, la ville portuaire de la mer Noire, peuplée d’un million d’habitants, est parvenue à résister aux pulsions séparatistes. La situation reste toutefois tendue, en raison notamment de la Transnistrie voisine, région sécessionniste de la Moldavie où sont basées les troupes russes.

Le 2 mai 2014, des affrontements entre les groupes pro-ukrainiens et pro-russes ont éclaté dans plusieurs rues d'Odessa. Ils ont abouti à un une confrontation autour de la Maison des syndicats, dans le centre-ville. Le bâtiment a pris feu dans des circonstances obscures. 42 militants pro-russes sont morts à l'intérieur du bâtiment. Six autres personnes ont également été tuées dans la ville. 

Nul doute que la nomination de Saakachvili comme gouverneur d'Odessa ne va pas manquer d’attiser les tensions. Saakachvili remplace le milliardaire Igor Palitsa, qui a été démis de ses fonctions suite à un bras de fer avec le gouvernement ukrainien pour le contrôle d’actifs pétroliers.

Mikheïl Saakachvili, qui est arrivé au pouvoir après la « révolution des roses » en Géorgie et a présidé le pays jusqu’en 2014, est la bête noire de Vladimir Poutine. Le président russe a ainsi promis pendant la crise géorgienne de le « pendre par les couilles ».


Avec notre correspondant à TbilissiRégis Gente

Mikheïl Saakachvili, le combattant, ne pouvait guère rêver mieux. Désormais à la tête de la région d’Odessa, le voilà en charge d’une des régions les plus sensibles d’Ukraine.

Une région clé pour l’avenir du pays, pour son intégralité territoriale notamment, Moscou soutenant les mouvements séparatistes partout où en Ukraine vivent des populations russes et russophones.

En février dernier, Petro Porochenko avait nommé Mikheïl Saakachvili à la tête d’un conseil des réformes de l’Ukraine, du fait de ses succès comme président en Géorgie, entre 2004 et 2014.

Voici désormais Mikheïl Saakachvili pleinement sur le front de la résistance à ce qu’il considère comme « l’incorrigible impérialisme russe ». Une fonction si importante à ses yeux qu’il a même accepté de prendre la nationalité ukrainienne, ce qui lui fait perdre celle de son pays, la Géorgie.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.