Allemagne

La Grèce, préoccupation d'Hollande, Merkel et Juncker à Berlin

La Grèce est sous la pression du FMI, de l'UE et de la BCE qui conditionnent le versement de la dernière tranche de son programme d'aide à de nouvelles réformes.
La Grèce est sous la pression du FMI, de l'UE et de la BCE qui conditionnent le versement de la dernière tranche de son programme d'aide à de nouvelles réformes. AFP PHOTO/ LOUISA GOULIAMAKI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La chancelière allemande Angela Merkel reçoit lundi 1er juin Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne et François Hollande avec 20 chefs de grandes entreprises européennes. Officiellement, il sera question de digitalisation et de compétitivité de l'industrie européenne. Dans les faits, les trois politiciens vont surtout parler de la Grèce.

Publicité

Avec notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux

La rencontre à Berlin a presque des allures de mini-sommet européen, alors que l'Europe semble s'habituer à l'idée d'un «Grexit». Une sortie de la Grèce de la zone euro ne serait pas une bonne chose, estime ce lundi 1er juin Jean-Claude Juncker dans une interview au Süddeutsche Zeittung.

Le président de la Commission européenne qui était récemment au Japon dit redouter qu'une éventuelle sortie de la Grèce de la zone euro n'ancre dans les esprits l'idée que l'euro n'est pas irréversible. Au Japon, Shinzo Abe lui a répété que les investissements de son pays en Europe dépendraient de la confiance qu'inspire la monnaie unique.

De ce côté, Angela Merkel s'est entretenue dimanche 31 mai avec le Premier ministre grec. Alexis Tsipras a passé samedi plus de 8 heures avec les négociateurs européens et du FMI et souhaite désormais aborder le sujet avec François Hollande et Angela Merkel. Un tel entretien pourrait avoir lieu ce soir, au téléphone, en marge du mini-sommet de Berlin.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail