Ukraine

Assassinats, pillages, tortures: la violation des droits se poursuit en Ukraine

Des soldats ukrainiens non loin de Donetsk, le 11 mars 2015.
Des soldats ukrainiens non loin de Donetsk, le 11 mars 2015. REUTERS/Gleb Garanich
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les droits de l’homme sont régulièrement violés dans l’est de l’Ukraine : c’est ce que souligne un nouveau rapport du Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU rendu public  lundi 1er juin à Genève. Le document parle de violations graves et persistantes.

Publicité

Tortures, mauvais traitements en détention, trafics de personnes : le Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU va même jusqu’à évoquer des allégations de crimes de guerre, qui auraient pu être commis aussi bien par les combattants séparatistes que par les forces loyalistes.

« Nous avons plus de rapports documentés sur des crimes commis dans les zones sous contrôle rebelle (...) il y a des allégations d'assassinats, de tortures, de mauvais traitements, de travail forcé, de pillages, d'extorsions d'argent » précise Ivan Simonovic, représentant de l'ONU pour les droits de l'Homme en Ukraine.

« Nous avons aussi reçu des informations sur des cas de mauvais traitements ou de tortures infligées à des personnes détenues par les forces armées ukrainiennes. Pour les deux parties, nous disposons d'allégations concernant des exécutions sommaires », poursuit Ivan Simonovic.

Armes lourdes venues de Russie

Le Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU affirme par ailleurs recevoir des informations sur la poursuite des livraisons d'armes lourdes par la Russie aux groupes séparatistes et souligne qu’il dispose de plus en plus de preuves de l’implication de militaires russes dans les hostilités.

Le bilan des violences entre la mi-avril 2014 et le 30 mai 2015 s'établit à 6 417 morts et 15 962 blessés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail