Accéder au contenu principal
Allemagne

Allemagne: une manifestation contre le G7 très symbolique

Quelques milliers de personnes ont manifesté dans les rues de Garmisch-Partenkirchen contre le G7.
Quelques milliers de personnes ont manifesté dans les rues de Garmisch-Partenkirchen contre le G7. REUTERS/Christian Hartmann
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Près de 4 000 personnes ont manifesté dans le calme contre le G7 ce samedi en Bavière. Le sommet s'ouvre demain dans cette région du sud de l'Allemagne. Il réunira les chefs d'Etat et de gouvernement des grandes puissances au château d'Elmau.

Publicité

Avec notre envoyé spécial en Bavière, Achim Lippold

Ils ont seulement été quelques milliers à défiler dans les rues de Garmisch-Partenkirchen, dans un climat plutôt bon enfant. Il y a eu tout de même quelques tensions, une brève altercation entre un groupe de manifestants et la police. Un policier et une manifestante ont été blessés. Mais avec moins de 4 000 personnes, cette manifestation a été essentiellement symbolique. En comparaison, un sommet alternatif au G7 à Munich avait rassemblé vendredi entre 30 000 et 40 000 personnes.

Georg Ismael est porte-parole du mouvement Stop G7, l'un des organisateurs de la manifestation à Garmisch-Partenkirchen :

« Nous manifestons contre les guerres, les crises et l'exploitation. Ces trois choses sont étroitement liées aux politiques menées par ces chefs d'Etat et de gouvernements. Les conflits se multiplient. Toutes les grandes puissances s'accusent mutuellement et se renvoient la responsabilité. Mais c'est la faute au capitalisme : dans ce système, les banques et les grandes entreprises ne cherchent qu'à faire du profit. Et cela impacte la vie des gens.

Regardez ce qui passe en France : le gouvernement décide de couper dans les budgets pour rester compétitif face à l'économie allemande. Et en même temps, ces deux pays discutent ensemble pour trouver le meilleur moyen d'imposer aux Grecques une nouvelle cure d'austérité. Nous sommes contre cette politique basée sur la compétition économique. Avec notre manifestation, nous voulons aussi lancer un appel à la jeunesse européenne, un appel pour se coordonner, mobiliser et organiser des grèves générales partout en Europe. »

Les dirigeants des sept puissances mondiales entameront leurs discussions ce dimanche au château d’Elmau, un hôtel de luxe perché à 1 000 mètres d’altitude. Mais les altermondialistes veulent continuer à se faire entendre. Ils ont déjà programmé une marche de protestation. La police a par ailleurs autorisé le rassemblement de 50 personnes juste devant l’hôtel demain pour l’ouverture du sommet prévue à la mi-journée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.