Accéder au contenu principal
Education

Russie: professeurs et universitaires battent le pavé à Moscou

Dmitry Zimin, le créateur de la fondation Dynasty qui finançait de nombreux projets universitaires et qui a dû fermer ses portes.
Dmitry Zimin, le créateur de la fondation Dynasty qui finançait de nombreux projets universitaires et qui a dû fermer ses portes. REUTERS/Maxim Zmeyev
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une manifestation pour la science et l'éducation doit avoir lieu ce samedi dans la capitale russe. A l'origine de ce mouvement de colère, la décision du ministère de la Justice de classer comme « agent de l'étranger », une fondation qui finance les sciences.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

La fondation Dynasty finance des programmes de recherches en sciences, fournit des bourses à des jeunes chercheurs, organise des conférences scientifiques, initie des activités scientifiques pour les écoles, traduit et publie des ouvrages scientifiques et de vulgarisation. Toutes ces activités sont entièrement financées par son fondateur Dmitri Zimine, un millionnaire russe qui a fait fortune dans les télécommunications. Comme il le dit lui-même, il ne reçoit pas d'argent, il en donne.

Mais la justice lui reproche apparemment de financer sa fondation avec des fonds placés à l'étranger. Dmitry Zimine, qui a plus de 80 ans, a donc décidé de fermer sa fondation. « Si quelqu'un d'autre veut financer, qu'il le fasse, moi je ne le ferai plus. Pourquoi je dépenserais mon argent alors qu'on me traite d'ennemi », a-t-il déclaré. De nombreux scientifiques le soutiennent. « Sans aide de la fondation, beaucoup de chercheurs risquent de quitter la Russie et de se faire embaucher par des laboratoires étrangers », prévient l'un d'eux.

Une autre fondation consacrée à la recherche en économie, la Mission libérale de l'ancien ministre Evgueni Yassine a aussi été classée en tant qu’« agent de l'étranger ». Ces décisions sont d'autant mal comprises que l'éducation et la recherche manquent cruellement d'argent en Russie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.