Russie/Finlande

Le président de la Douma interdit de séjour en Finlande

Helsinki a refusé d’octroyer un visa à Sergueï Narychkine.
Helsinki a refusé d’octroyer un visa à Sergueï Narychkine. http://www.youtube.com/watch?v=7DMhxP5k-wM / screenshot RFI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Helsinki a refusé d’octroyer un visa au président de la chambre basse de la Russie pour venir assister à la session annuelle de l'assemblée parlementaire de l'OSCE, car Sergueï Narychkine figure sur la liste des personnes concernées par les sanctions européennes. Le Kremlin a exprimé son indignation.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou,  Muriel Pomponne

« Nous considérons que c'est scandaleux ». Le porte-parole du Kremlin n'a pas mâché ses mots. Car si le quatrième personnage de l'Etat figure bien sur la liste des personnes interdites de visa dans l'Union européenne, c'est la première fois que la mesure est appliquée. En effet, Serguei Narychkine a pu se rendre en France ou en Belgique à plusieurs reprises. Mais c'était à l'invitation d'organisations internationales, comme l'Unesco, ou le Conseil de l'Europe, dont le siège est situé dans ces pays. Tel n'est pas le cas aujourd'hui.

L'assemblée parlementaire de l'OSCE se réunit en Finlande, mais la Finlande n'héberge pas le siège de l'OSCE. Et Moscou ne s'attendait pas à ce refus : « C'est inacceptable, c'est une violation grossière des engagements internationaux », estime la diplomatie russe. La délégation russe devait comprendre 15 parlementaires.

Six d'entre eux n'ont pas eu de visa. Les parlementaires envisageaient justement de proposer une résolution sur « l'irrecevabilité du recours aux sanctions contre des parlementaires des Etats participants à l'OSCE ». Mais finalement la Russie a décidé que l'ensemble de la délégation restera à Moscou.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail