Turquie

La Turquie nomme un nouveau chef d'état-major

L'armée turque a changé de chef, alors qu'elle mène actuellement deux campagnes militaires, en Syrie et en Irak.
L'armée turque a changé de chef, alors qu'elle mène actuellement deux campagnes militaires, en Syrie et en Irak. REUTERS/Murad Sezer
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Turquie, l'armée a un nouveau chef. Un renouvellement de la direction qui intervient alors que le pays a lancé des opérations contre l'Etat islamique et la rébellion kurde. Le changement était prévu, mais il va certainement influencer la stratégie militaire d'Ankara dans les semaines et les mois à venir.

Publicité

Avec notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette

Il est considéré comme un faucon, et sa nomination ne surprend pas. Le général Hulusi Akar a été nommé mercredi 5 août à la tête de l'état-major de l'armée turque.

Sa nomination était pressentie depuis quelques mois, elle a été confirmée à la fin de la réunion annuelle du Conseil militaire suprême. Le président Recep Tayyip Erdogan avait auparavant validé ce choix.

Plutôt atlantiste, bien introduit auprès de l'armée américaine et de l'état-major de l'Otan, Hulusi Akar était jusqu'à présent chef de l'armée de terre. Sa nomination devrait être bien accueillie par les partenaires de la Turquie, alors que le pays mène désormais deux campagnes militaires de front, contre l'organisation Etat islamique et contre la rébellion kurde, en Turquie et dans le nord de l'Irak.

Reste à voir quelle sera sa relation avec le président Erdogan. Il devra notamment gérer la présence au sein de l'armée de sympathisants de l'imam Fethullah Gülen, cet ancien allié du président turc devenu son ennemi intime. Déjà depuis deux ans, des purges ont évincé plusieurs proches de l'imam Gülen de la gendarmerie et de l'armée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail