Turquie

Turquie: il n’y aura pas de coalition gouvernementale

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a annoncé l’échec des concertations avec le principal parti d’opposition, le CHP, pour former une coalition gouvernementale.
Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a annoncé l’échec des concertations avec le principal parti d’opposition, le CHP, pour former une coalition gouvernementale. REUTERS/Stringer
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Turquie, le Premier ministre et président de l'AKP, le parti au pouvoir, Ahmet Davutoglu, a annoncé jeudi soir l’échec des concertations avec le principal parti d’opposition, le CHP, pour former une coalition gouvernementale. Cet échec ouvre une voie quasi-certaine à de nouvelles élections à l’automne.

Publicité

Avec notre correspondant à Istanbul,  Jérôme Bastion

Tout le monde savait que l’AKP, au pouvoir depuis 13 ans, était peu enclin au compromis, surtout au moment où il s’agissait d’octroyer au président Erdogan les pleins pouvoirs. Les espoirs étaient donc très minces pour une coalition durable avec l’opposition.

Mais en réalité, comme l’a révélé le chef du parti d’opposition CHP, Kemal Kiliçdaroglu, l’AKP ne cherchait pas à instaurer un gouvernement d’union durable, mais bien un gouvernement transitoire pour se diriger vers des élections rapides, sans programme de réformes à la clef. La manœuvre était claire pour le parti qui ne veut ni abandonner, ni partager le pouvoir : il s’agissait de rester aux affaires pour garder le contrôle administratif du processus électoral et tout faire pour reconquérir une majorité parlementaire perdue il y a deux mois.

La meilleure preuve en est que, bien qu’annonçant l’échec de ses consultations, le Premier ministre en charge ne veut pas passer la main, comme le voudrait la Constitution, au parti arrivé second lors du scrutin du 7 juin dernier. Il affirme prolonger sa recherche d’alliance pendant dix jours encore. Après, comme le désire le président Erdogan, un nouveau scrutin, particulièrement indécis, décidera de l’avenir de l’AKP.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail