Accéder au contenu principal
Géorgie / Russie

Géorgie: l’ouverture d’une base de l’Otan provoque la colère de Moscou

Depuis le début de la crise en Ukraine, la Géorgie a plusieurs fois demandé à intégrer l'Otan.
Depuis le début de la crise en Ukraine, la Géorgie a plusieurs fois demandé à intégrer l'Otan. REUTERS/Irakli Gedenidze
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un centre d'entraînement de l'Otan en Géorgie a été inauguré ce jeudi en présence du secrétaire général de l'Alliance atlantique, Jens Stoltenberg. Cette initiative a été très mal perçue par les Russes.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

« Il y a maintenant un peu plus de Géorgie dans l'Otan et un peu plus d'Otan dans la Géorgie », a déclaré le secrétaire général de l'Otan qui a inauguré le centre à Krtsanissi, près de Tbilissi, en présence du président et du Premier ministre géorgiens. « C'est un centre important pour l'entraînement des alliés et des partenaires de l'Otan », a ajouté Jens Stoltenberg.

La Géorgie aspire depuis des années à rejoindre l'Otan, malgré les protestations de la Russie. Cette fois encore, le ministère russe des Affaires étrangères a réagi rapidement par la voix de sa porte-parole, Maria Zakharova. « Nous considérons que cette initiative est une nouvelle provocation de l'Alliance visant à élargir son influence géopolitique. L'installation de ce site militaire de l'Otan en Géorgie sera un facteur déstabilisant pour la sécurité de toute la région », a-t-elle averti.

Pour Moscou, la Géorgie n'a pas tiré les leçons de la guerre de 2008 qui l'a opposée à la Russie. Depuis lors, les forces russes occupent la région de l'Ossétie du Sud, considérée comme un Etat indépendant par Moscou. Avec la crise en Ukraine, la Géorgie a plusieurs fois demandé à être intégrée dans l'Otan, mais l'Alliance n'a pas encore accédé à cette requête.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.