Accéder au contenu principal
Royaume-Uni

L’immigration bondit au Royaume-Uni

En 2010, David Cameron avait promis de réduire le solde migratoire à moins de 100000 personnes par an.
En 2010, David Cameron avait promis de réduire le solde migratoire à moins de 100000 personnes par an. REUTERS
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Royaume-Uni, les chiffres de l'immigration ont été publiés ce jeudi : il en ressort qu’il n'y en a jamais eu autant dans le pays. Sur douze mois, entre avril 2014 et mars de cette année, 330 000 personnes se sont installées au Royaume-Uni. C'est presque 100 000 de plus que l'année précédente. Et c'est huit fois plus qu'en France.

Publicité

Avec notre correspondant à Londres, Eric Albert

L'immigration a fait un bond au Royaume-Uni. Plus de 630 000 personnes sont venues s'installer dans le pays en douze mois, tandis que 300 000 environ le quittaient. Cela donne un solde migratoire de 330 000 personnes sur douze mois. Un record absolu.

Cette poussée migratoire n'a pratiquement rien à voir avec la crise actuelle des réfugiés. Il s'agit ici d'immigration légale, dont plus de la moitié vient d'Europe. La hausse s'explique d'ailleurs en partie par l'ouverture des frontières à la Roumanie et à la Bulgarie, deux pays membres de l'Union européenne qui ont depuis le 1er janvier accès à la libre circulation au sein de l'espace européen. L'immense majorité vient pour chercher du travail, dans un pays où l'économie va plutôt bien.

Mauvaise nouvelle pour Cameron

Pour le Premier ministre David Cameron, ces statistiques sont une mauvaise nouvelle politique. En 2010, il avait promis de réduire le solde migratoire à moins de 100000 personnes par an. Aujourd'hui, celui-ci est trois fois plus élevé, malgré les nombreux efforts du chef du gouvernement pour essayer d'enrayer le phénomène.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.