Accéder au contenu principal
Russie / Syrie

Terrorisme: Moscou appelle à une coalition internationale avec Damas

Pour, le ministre russe des Affaires étrangères Sergeï Lavrov, une alliance avec le régime de Bachar el-Assad est une nécessite pour combattre le groupe Etat islamique. Ici, à Oufa en Russie, le 9 juillet 2015.
Pour, le ministre russe des Affaires étrangères Sergeï Lavrov, une alliance avec le régime de Bachar el-Assad est une nécessite pour combattre le groupe Etat islamique. Ici, à Oufa en Russie, le 9 juillet 2015. REUTERS/Ria Novosti
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Russie a appelé à former une grande coalition internationale contre le terrorisme. La proposition a été faite il y a plusieurs semaines par le président Poutine. Elle a été reprise ce vendredi 11 septembre par le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou,  Muriel Pomponne

La proposition russe avait reçu une fin de non-recevoir de la part des Etats-Unis, Washington insistant sur le préalable du départ de Bachar El Assad. Mais aujourd'hui Moscou revient à la charge, alors que les groupes islamistes progressent en Syrie.

« Nous avons mis en avant la nécessité d'une coordination entre tous les pays impliqués, y compris le gouvernement syrien, a martelé Sergueï Lavrov. C'est essentiel pour l'efficacité de la lutte antiterroriste, car les frappes aériennes seules ne permettront pas de vaincre [l'organisation] Etat islamique. Une coordination avec les forces terrestres est nécessaire. Et la force terrestre la plus puissance et la plus efficace à cet égard, c'est l'armée syrienne. Nous en avons parlé dès le début à nos collègues américains. Alors mieux vaut tard que jamais. Aujourd'hui comme avant, nous appelons les membres de la coalition a entamer une coopération avec le gouvernement et l'armée syrienne. »

Pour Moscou, la priorité doit être la lutte contre le terrorisme et non pas le départ du chef de l'Etat syrien . D'autant que, ajoute le ministre russe des Affaires étrangères, « les tentatives précédentes de changement de régime en Irak et en Libye, ont permis au groupe Etat islamique de devenir la sinistre structure que l'on connaît aujourd'hui ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.