Accéder au contenu principal
Italie

Italie: forte baisse des arrivées de migrants par la mer

Les rescapés du naufrage d'un bateau de migrants sont pris en charge par les autorités italiennes, au large de la Libye, le 5 août 2015.
Les rescapés du naufrage d'un bateau de migrants sont pris en charge par les autorités italiennes, au large de la Libye, le 5 août 2015. REUTERS/Marta Soszynska/MSF/ Handout via Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les arrivées de migrants aux frontières de l’Europe sont plus nombreuses que jamais, - 156 000 pour l'ensemble de l'UE au mois d’août -, avec une concentration particulièrement forte en Grèce. En revanche, en Italie, la tendance s'est inversée. Il y a eu moins de migrants cet été que prévu.

Publicité

Avec notre correspondante à Rome, Anne Tréca

Au début de l'été, les autorités italiennes se préparaient à un afflux massif de migrants. La météo clémente, une mer calme, toutes les conditions étaient réunies pour entraîner un record d'immigration. Mais dans les faits, ce ne fut pas le cas.

Les migrants ont certes continué d'être secourus nombreux au large des côtes libyennes par les bateaux européens. Les garde-côtes italiens, les organisations humanitaires ont été à la manœuvre, avec parfois plusieurs milliers de débarquements en un ou deux jours. Mais finalement, en Italie, au mois d'août, 13 000 nouveaux migrants ont été recensés, c'est-à-dire presque moitié moins de personnes que l'an passé à la même époque.

Ils sont désormais à une écrasante majorité originaires de pays de l'Afrique subsaharienne, avec en particulier encore de très nombreux Erythréens. Autrefois très présents sur la route du Sud, les Syriens semblent désormais privilégier la route des Balkans.

→ A (RE)LIRE : Accueillir les migrants, enterrer les victimes, l'Italie au front

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.