Allemagne / Migrants

Berlin estime qu’un tiers des migrants sont de faux Syriens

Des migrants à leur arrivée à la gare de Munich, le 7 septembre, 2015.
Des migrants à leur arrivée à la gare de Munich, le 7 septembre, 2015. REUTERS/Michaela Rehle

Un porte-parole du ministère de l'Intérieur allemand a déclaré, ce vendredi, qu’il y a un chiffre non négligeable de personnes demandant l'asile et se présentant comme Syriens sans avoir de fait cette nationalité.

Publicité

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

« Il ne s'agit pas de statistiques, mais d'une estimation ». Le porte-parole du ministère de l'Intérieur allemand a certes voulu relativiser l'exactitude de ses chiffres. Mais en évaluant à 30 % le nombre de réfugiés affirmant être Syriens sans détenir en fait cette nationalité, Tobias Plate évoque une proportion importante. L'organisation de défense des réfugiés Pro Asyl critique, elle, ce chiffre et demande des preuves tangibles.

Depuis que l'Allemagne a annoncé ne pas renvoyer ces réfugiés vers le pays dans lequel ils sont entrés dans l'Union européenne, comme le prévoit le traité de Dublin, se présenter comme Syrien constitue plus que jamais un sésame non négligeable. 

Le marché noir en Syrie ou dans les régions pour falsifier un passeport ou en obtenir un nouveau fleurit. Des papiers faux ou authentiques ont parfois été envoyés directement vers l'Allemagne. Des Syriens ont parfois besoin de faux papiers, ayant perdu leur passeport ou n'en ayant jamais eu. D'autres se les procurent et peuvent être démasqués en raison d'un dialecte arabe différent.

Les autorités allemandes sont également alarmées après le vol au printemps de près de 4 000 passeports vierges par les jihadistes du groupe Etat islamique, qui pourraient cette fois servir à des terroristes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail