Catalogne

Catalogne: forte affluence pour un vote crucial pour l’unité espagnole

Les bureaux de vote en Catalogne ne désemplissent pas, ce dimanche 27 septembre.
Les bureaux de vote en Catalogne ne désemplissent pas, ce dimanche 27 septembre. REUTERS/Albert Gea

Les Catalans votaient ce dimanche pour des élections régionales qui ont tout d'un référendum pour l'indépendance de la Catalogne. Les bureaux de vote ont fermé à 20h. Et comme attendu, la mobilisation a été forte.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Barcelone, Romain Lemaresquier

Les chiffres définitifs concernant la participation ne sont pas encore connus. Mais ceux de 13h puis ceux de 18h montrent à quel point le scrutin a mobilisé. A 18h, on enregistrait ainsi une hausse de 8 % par rapport aux élections de 2012. Beaucoup d’observateurs estiment que si la barre de 75 % de participation est dépassée, cela jouera en faveur des partis opposés à l’indépendance. Mais à la sortie des bureaux électoraux, une grande majorité disait avoir voté en faveur des indépendantistes, soit pour la coalition « Ensemble pour le oui », soit pour la CUP, la gauche radicale catalane.

« Ensemble pour le oui », qui devrait être la formation qui remporte le plus de sièges au Parlement, souhaite un processus qui d’ici 18 mois ferait de la Catalogne une nation indépendante. Dans cette optique, elle pourrait bénéficier du soutien de la gauche radicale. Mais pour lancer ce processus, la coalition souhaite bénéficier de la majorité absolue, c’est-à-dire au moins 68 sièges sur les 135 que compte le Parlement, et souhaite également bénéficier d’une majorité de voix. Si ces deux conditions ne sont pas remplies, le processus d’indépendance restera au stade de projet.

Dans le quartier de Sant Marti  à Barcelone et dans l'un des 2 700 bureaux de vote ouverts ce dimanche en Catalogne, le sentiment de division qui transparaissait ces derniers jours de campagne électorale sur la question de l'Indépendance était toujours aussi palpable ce dimanche. Judit, une étudiante de 21 ans qui a voté pour la coalition indépendantiste disait souhaiter que le message envoyé aujourd'hui au reste du pays soit clair. « Pour moi, ces élections doivent permettre de démontrer que la Catalogne souhaite vraiment son indépendance, explique-t-elle, qu'elle souhaite changer et faire de meilleure chose. Et je souhaite que l'Europe et tout le pays, c'est-à-dire le reste de l'Espagne, se rendent comptent qu'il existe une société catalane qui souhaite quelque chose de nouveau, qui ne veut plus faire partie de l'Espagne. »

Peur de la sécession

Les jeunes, qui devraient voter massivement pour les indépendantistes, c'est-à-dire soit la coalition « Ensemble pour le oui », soit la CUP, la gauche radicale catalane, ne comprennent pas les peurs de certains, comme celles de Juan Antonio. Agé de 54 ans, lui craint une éventuelle sécession avec l'Espagne, il a voté pour le parti socialiste : « J'espère par-dessus tout que les gens vont réagir, qu'on ne se fasse pas avoir. Moi je travaille pour une multinationale et en cas d'indépendance, la direction nous a annoncé qu'elle quittera la Catalogne. Mes clients aussi ont annoncé qu'ils déménageraient leurs centres logistiques. Moi, cette situation, je la vis... comment dire... ça me concerne directement tout ça et j'espère que ça n'arrivera pas. »

En cas de majorité absolue où même d'une majorité simple de voix pour les indépendantistes, l'Espagne et l'Europe pourraient alors faire face à une situation totalement inédite. Les résultats définitifs devraient être annoncés d’ici 22h30.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail