Grèce / Alexis Tsipras

Grèce: le nouveau Parlement fait sa rentrée

Le débat parlementaire débute ce lundi 5 octobre et s'achèvera mercredi par un vote de confiance.
Le débat parlementaire débute ce lundi 5 octobre et s'achèvera mercredi par un vote de confiance. REUTERS/Louisa Gouliamaki/Pool

Deux semaines après les législatives, les députés grecs se réunissent pour écouter leur Premier ministre ce lundi. Il fera son discours de politique générale devant le Parlement. Une politique largement encadrée par les conditions au troisième plan d'aide à la Grèce, réclamée par les créanciers. Mais cette fois-ci, Alexis Tsipras s'exprimera devant un Parlement largement pro-mémorandum.

Publicité

Avec notre correspondante à Athènes, Charlotte Stiévenard

Les députés grecs auront trois jours pour débattre du budget amendé de cette année et du budget 2016. Des plans qui doivent inclure les mesures demandées par les créanciers à la Grèce. La discussion devrait se terminer mercredi avec un vote de confiance.

Le gouvernement d'Alexis Tsipras a une majorité de 155 sièges sur 300. Il ne devrait donc pas avoir de problèmes pour l'obtenir. Et surtout, depuis les élections de septembre, il n'y a plus vraiment d'opposition au mémorandum au sein du Parlement. Il ne reste que les néonazis d'Aube dorée, désormais troisième force politique, ou encore les communistes du KKE.

L'élection du nouveau président du Parlement devrait également faciliter les choses. Nikos Voutsis, membre fondateur de Syriza et ancien ministre de l'Intérieur, a été élu ce week-end. Il était opposé au mémorandum, mais il est resté dans la nouvelle ligne de la gauche radicale qui a signé l'accord de juillet sur un troisième plan d'aide. Il succède à Zoe Constantopoulou. Cette femme politique grecque fait partie des figures de proue de l'opposition à ce mémorandum. Cette dissidente de Syriza, avait fait tout son possible, cet été, pour éviter son adoption par les députés.

Ce lundi même, le ministre des Finances Euclide Tsakalotos doit s'envoler pour le Luxembourg. Il y rencontrera ses homologues de la zone euro. Ils doivent discuter des mesures prioritaires que la Grèce devra appliquer pour obtenir le versement de la première tranche d'aide.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail