Grèce

L'austérité encore et toujours au programme du budget grec en 2016

Alexis Tsipras a présenté les priorités de son gouvernement devant le Parlement grec, le 5 octobre à Athènes.
Alexis Tsipras a présenté les priorités de son gouvernement devant le Parlement grec, le 5 octobre à Athènes. REUTERS/Alkis Konstantinidis

Plus d'austérité pour la Grèce. C'est le bilan du budget présenté par le gouvernement au Parlement ce lundi. Alexis Tsipras a fait son discours devant les députés juste après la fin de la réunion des ministres des Finances de la zone euro au Luxembourg. Ces derniers demandent que le gouvernement grec maintienne le rythme des réformes, voire l'accélére. Le Premier ministre va donc appliquer pleinement le nouveau mémorandum.

Publicité

Avec notre correspondante à Athènes,Charlotte Stiévenard

Plus d'économies, c'est ce qui est au programme de ce budget provisoire présenté par le Premier ministre Alexis Tsipras au Parlement grec ce lundi. Au total, 6,4 milliards d'euros de mesures d'austérité sont prévus d'ici la fin de l'année prochaine.

Parmi les coupes pour 2016, celles dans les retraites et la sécurité sociale. Et malgré une nouvelle année de récession en vue, le gouvernement table sur une augmentation des recettes grâce à une augmentation des taxes indirectes et directes. Mais aussi grâce aux 2 milliards d'euros issus des privatisations. L'année prochaine, une grosse partie de cette somme devrait provenir de la vente de quatorze aéroports régionaux.

Les ministres des Finances de la zone euro ont appelé la Grèce à mettre en place l'ensemble des mesures prioritaires dès début novembre. Le versement de la première tranche d'aide de 3 milliards d'euros ne se fera qu'après évaluation.

Pour contrebalancer les mesures, Alexis Tsipras a promis d'essayer d'éviter de faire porter le poids des mesures aux plus pauvres et de négocier des mesures alternatives à la place des plus dures. Il a aussi insisté sur une restructuration de la dette. Le budget définitif devrait être présenté en décembre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail