ONU / UE

Migrants: l'ONU autorise l'UE à user de la force contre les passeurs

Le Conseil de sécurité de l'ONU, photographié le 07 août 2015.
Le Conseil de sécurité de l'ONU, photographié le 07 août 2015. REUTERS/Lucas Jackson

Les Nations unies ont voté une résolution qui autorise l'Union européenne à lancer la phase 2 de son opération navale en mer Méditerranée pour endiguer le flux de réfugiés venus de Libye. Jusqu'à présent, les Européens se contentaient de recueillir de l'information. Avec cette nouvelle résolution, ils pourront désormais arraisonner et détruire les bateaux des passeurs dans les hautes mers. Seul le Venezuela s'est abstenu, considérant que ce texte était « une réponse disproportionnée ».

Publicité

« Cette résolution n'est qu'une petite partie de la solution face à un immense problème », a reconnu l'ambassadeur britannique Matthew Rycroft au Conseil de sécurité. Mais « c'est un message envoyé à tous les passeurs pour dire que l'impunité n'a plus cours ».

Six bateaux de guerre européens (italiens, français, allemand, britannique et espagnol) ont désormais, grâce à cette résolution, un cadre légal pour inspecter, saisir et détruire les navires qui sont utilisés par les trafiquants pour transporter les migrants entre la Libye et les côtes italiennes ou grecques, précise notre correspondante à New York, Marie Bourreau. Les passeurs seront arrêtés et jugés en Italie. Les migrants, quant à eux, seront secourus et transportés sur la péninsule italienne où leurs demandes d'asile seront examinées.

Plus de 500 migrants secourus

Depuis le début de l'année, 500 000 migrants et réfugiés ont gagné l'Europe et 3 000 d'entre eux se sont noyés durant la traversée de la mer Méditerranée. Le Conseil de sécurité négociait depuis le mois de juin cette résolution, dont le principal but est de « sauver les vies des migrants », ont estimé les diplomates.

Ce samedi matin encore, la police espagnole annonce avoir secouru plus de 500 migrants au large des côtes libyennes, avec l'aide de la marine italienne. Les migrants, parmi lesquels se trouvent des femmes et des enfants, sont pour la plupart originaires d'Afrique occidentale et de Libye.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail