Accéder au contenu principal
Turquie

Vaste offensive de l’armée turque contre les militants du PKK

Un militant kurde du PKK derrière une barricade lors d'affrontements avec les forces turques le 28 septembre 2015 dans le district de Bismil, province de Diyarbakir.
Un militant kurde du PKK derrière une barricade lors d'affrontements avec les forces turques le 28 septembre 2015 dans le district de Bismil, province de Diyarbakir. AFP PHOTO / ILYAS AKENGIN
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Des dizaines de membres présumés du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ont été tués selon Ankara, ces quatre derniers jours, dans le sud-est du pays, où l’armée a lancé une opération d’envergure avec pour objectif de déloger ces militants. Au total, 10 000 hommes ont été mobilisés pour cette offensive d’une ampleur inédite qui se concentre sur deux villes près de la frontière syrienne et irakienne.

Publicité

Cizre et Silopi sont les deux villes où se concentrent les combats entre les partisans du PKK et l’armée turque. Des quartiers entiers de ces villes dans la province de Sirnak, ont été transformés en zone de guerre. Quelque 10 000 militaires et policiers et de nombreux chars ont été déployés pour y déloger les combattants du PKK.

La stratégie des rebelles de privilégier les combats dans les centres urbains, afin de susciter des soulèvements, a eu un impact dramatique sur les populations locales. Des dizaines de milliers de personnes ont dû fuir ces villes sous couvre-feu depuis plusieurs jours.

Cent morts en cinq jours

Selon des sources de sécurité, les opérations militaires ont fait plus d'une centaine de morts rebelles en cinq jours. Au moins deux soldats et cinq civils ont perdu la vie dans les heurts, a-t-on également précisé de même source. Toujours de sources officielles, des avions F16 ont bombardé hier, vendredi, des « repaires » et des « emplacements d’armes » dans le nord de l’Irak, dans les zones de Zap et Khakurk où le PKK dispose de bases arrières.

En début de semaine, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait répété vouloir « éradiquer les terroristes » du PKK promettant de poursuivre les combats jusqu’à leur anéantissement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.