Accéder au contenu principal
Russie

Le cosmodrome russe de Vostochny touché par une affaire de corruption

Vue aérienne du site de construction du cosmodrome de Vostochny.
Vue aérienne du site de construction du cosmodrome de Vostochny. AFP PHOTO / IGOR AGEYENKO
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une nouvelle affaire de corruption en Russie sur le chantier du futur cosmodrome de Vostochny. Ce cosmodrome, situé dans l'Extrême-Orient russe, doit à terme remplacer celui de Baïkonour au Kazakhstan. Sa construction a pris du retard, et a été marquée par de nombreuses malversations.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

Un ingénieur en chef a été arrêté en Russie pour avoir reçu un pot-de-vin de 50 000 roubles, soit moins de 600 euros. Autant dire que cette affaire paraît dérisoire si l'on compare avec l'ensemble des malversations signalées à la justice. La société en charge du chantier, Spetstroï a déposé 31 plaintes pour faits de corruption, dont le montant s'élève à 4 milliards de roubles, soit 46 millions d'euros. Des affaires dans lesquelles seraient impliquées des dizaines de personnes, dont plusieurs dirigeants de l'entreprise qui gère le chantier.

Le cosmodrome de Vostochny est un chantier stratégique. Pour autant, en mai dernier, les ouvriers ont dû faire grève et interpeller le président Poutine pour obtenir le paiement de quatre mois de salaires en retard. Pour faire avancer le chantier, des étudiants ont été envoyés à la rescousse.

Depuis l'été dernier, le dossier est supervisé par un homme de confiance du président Poutine, le vice-Premier ministre Dmitri Rogozine. Et Vladimir Poutine s'est rendu sur place en octobre. Il souhaitait que le tir inaugural ait lieu le 25 décembre. Mais il a dû être reporté au 12 avril, jour de la fête de l'espace... si tout va bien !

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.