Accéder au contenu principal
Allemagne

L’Allemagne a doublé ses exportations d’armes en 2015

Le vice-chancelier allemand et ministre de l'Economie, Sigmar Gabriel, a donné une conférence de presse, ce vendredi 19 février, sur le bilan des exportations d'armes allemandes en 2015.
Le vice-chancelier allemand et ministre de l'Economie, Sigmar Gabriel, a donné une conférence de presse, ce vendredi 19 février, sur le bilan des exportations d'armes allemandes en 2015.
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Lors d'une conférence de presse vendredi 19 février, le ministre de l'Economie et vice-chancelier allemand, Sigmar Gabriel, a présenté le bilan des exportations d’armes de l’Allemagne en 2015. Le chiffre a doublé par rapport à 2014. Une nouvelle gênante pour le social-démocrate qui doit autoriser ces exportations et qui avait promis de se montrer plus strict notamment pour les ventes destinées à des pays autoritaires.

Publicité

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

Quand l’Allemagne bat des records à l’exportation, les responsables applaudissent. Mais quand il s’agit d’armes, qui est plus est dans un pays à l’origine de la Seconde Guerre mondiale, l’enthousiasme est des plus mesurés. Les responsables jouent les modestes et s’efforcent de réduire l’importance de ces ventes créatrices d’emplois mais parfois gênantes pour l’image de marque.

Le ministre de l’Economie s’est livré à cet exercice ce vendredi 19 février. Celui qui autorise ou non les exportations d’armes avait promis à son arrivée au pouvoir à l’automne 2013 une politique plus restrictive pour réduire les contrats avec des régimes autoritaires.

Mais en 2015, les ventes d’armes de l’Allemagne à l’étranger - le quatrième exportateur mondial après les Etats-Unis, la Russie et la Chine - ont doublé par rapport à 2014. Sigmar Gabriel reconnaît que ce rapport contient des « zones d’ombre » et évoque des facteurs exceptionnels : de gros contrats avec le Royaume-Uni et la Corée du Sud, mais aussi la vente de chars Leopard au Qatar décidée par le précédent gouvernement.

Sigmar Gabriel veut malgré tout souligner qu’il n’a pas oublié ses promesses et insiste sur la réduction des ventes d’armes légères à son niveau le plus bas depuis 15 ans. L’opposition, elle, veut limiter les exportations de grenades, fusils mitrailleurs et autres lance-missiles aux pays occidentaux.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.