Accéder au contenu principal
France / Belgique

Attentats de Paris: Abdeslam serait resté trois semaines à Schaerbeek

La rue Henri Bergen, à Schaerbeek. En décembre, la police y a retrouvé des ceintures, des traces d'explosifs et une empreinte de Salah Abdeslam.
La rue Henri Bergen, à Schaerbeek. En décembre, la police y a retrouvé des ceintures, des traces d'explosifs et une empreinte de Salah Abdeslam. EMMANUEL DUNAND / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le principal suspect en fuite des attentats du 13 novembre à Paris, le Français Salah Abdeslam, se serait caché après cette date, pendant trois semaines, dans le pays qui l'a vu naître, la Belgique, dans une commune de Bruxelles du nom de Schaerbeek. C'est du moins l'information que rapporte ce vendredi 19 février le quotidien belge La Dernière Heure.

Publicité

Avec notre correspondante à Bruxelles,  Laxmi Lota

Salah Abdeslam ne serait pas parti en Syrie et ne se serait pas enfui non plus en se cachant dans un meuble à Molenbeek. Une vaste opération de police avait été menée sur place le 16 novembre dernier, sans succès. Selon le journal La Dernière Heure, le suspect se serait plutôt retrouvé dans un appartement de Schaerbeek dès le 14 novembre. C'est là-bas, rue Berge, que l'un de ses complices l'a déposé en voiture au lendemain des attentats de Paris.

Alors qu'il était recherché à Molenbeek, Salah Abdeslam serait resté dans cette planque pendant trois semaines, jusqu'au 4 décembre. Ce jour-là, la police effectue des perquisitions dans le quartier et aurait ainsi précipité le départ du suspect, raconte le quotidien. Le parquet fédéral ne souhaite pas faire de commentaire sur ces informations. Il confirme uniquement qu'une empreinte digitale de Salah Abdeslam a bien été retrouvée dans cet appartement le 10 décembre dernier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.