Pologne / Migrants

Pologne: manifestation de nationalistes contre les migrants

Un millier de nationalistes ont manifesté contre les migrants, dimanche, dans les rues de Varsovie. Sur la bannière on peut lire: «Non à l'islam en Pologne».
Un millier de nationalistes ont manifesté contre les migrants, dimanche, dans les rues de Varsovie. Sur la bannière on peut lire: «Non à l'islam en Pologne». REUTERS/Franciszek Mazur/Agencja Gazeta

En Pologne, alors que le gouvernement conservateur a annoncé qu'il fermait ses frontières aux migrants, suite aux attentats de Bruxelles, un millier de nationalistes ont malgré tout manifesté dimanche dans les rues de Varsovie. Un rassemblement de soutien au pouvoir actuel, mais aussi une mise en garde pour ne pas relâcher la pression. Le tout sur fond de haine contre l'islam et les musulmans.

Publicité

Avec notre correspondant à Varsovie, Damien Simonart

Debout sur une remorque, un militant nationaliste au crâne rasé hurle des refrains que les centaines de manifestants reprennent en cœur. Le plus répété ? « Les Polonais contre les migrants ».

Très vite, le message vire à l'homophobie. « Des bombes à Paris, des bombes à Bruxelles, vous avez Allah, vous avez refusé la croix », scandent ces gens qui se disent vrais Polonais et catholiques.

Parmi les manifestants, il y a de nombreuses femmes, dont Grazyna, la cinquantaine. « Nous ne pouvons pas être indifférents à l’arrivée de migrants comme les citoyens français et belges. Aujourd’hui, eux, ils pleurent. Nous, les Polonais, sommes catholiques et nous voulons rester libres », lance-t-elle.

Le 11 novembre dernier, 40 000 Polonais étaient descendus dans la rue pour dire non aux migrants. Message entendu et appliqué par le gouvernement conservateur suite aux attentats de Paris et de Bruxelles.

Les nationalistes veulent toutefois continuer de faire pression. Pour Michal, designer de meubles, neuf migrants sur dix sont une menace pour l'Europe. « Ce sont de jeunes hommes qui ont l'âge d'être militaire. C'est une armée régulière qui nous inonde et qui attend le signal pour prendre le contrôle de notre continent », affirme-t-il.

Symboliquement, les manifestants brûlent un drapeau noir censé représenter celui du groupe Etat islamique (EI). Encadrés par la police, ils achèvent leur rassemblement sur une place du centre-ville dans l'indifférence générale.

► A (RE) LIRE : Pologne: les musulmans manifestent contre le terrorisme et le racisme

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail