Accéder au contenu principal
Russie/Turquie

La Russie annonce un processus de normalisation des relations avec la Turquie

Vladimir Poutine (ici le 29 juin à la German Embassy school à Moscou), a annoncé le début du dégel avec la Turquie.
Vladimir Poutine (ici le 29 juin à la German Embassy school à Moscou), a annoncé le début du dégel avec la Turquie. REUTERS/Alexander Zemlianichenko/Pool
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan se sont parlé mercredi matin 29 juin, une première depuis le début de la crise diplomatique entre leurs pays en novembre. Ankara évoque un entretien « très productif et très positif », et une prochaine rencontre entre les deux hommes. Le Kremlin a confirmé ces propos et a annoncé un processus de normalisation des relations avec Ankara.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou,  Muriel Pomponne

Vladimir Poutine a tout d’abord adressé ses sincères condoléances au président Erdogan concernant l’attentat d’Istanbul. D’après l’agence Interfax, le Kremlin examine la possibilité d’une rencontre entre les deux chefs de l’Etat dans un proche avenir.

Selon un responsable turc, Erdogan et Poutine devraient ainsi se rencontrer début septembre lors du G20 en Chine. Et Moscou va plus loin que de simples intentions. En effet, le Kremlin annonce que les restrictions de voyage vers la Turquie pour les citoyens russes vont être levées.

Vladimir Poutine affirme qu’il a reçu toutes les garanties de sécurité pour les touristes russes, en dépit des menaces terroristes.

Moscou décide d’oublier l’incident du 24 novembre

Le président russe va également donner des instructions pour que le gouvernement entame des discussions afin de rétablir la coopération bilatérale en matière économique et commerciale notamment. Le Kremlin parle d’un processus de normalisation des relations avec la Turquie.

D’ores et déjà, une rencontre est annoncée entre les deux ministres des Affaires étrangères vendredi 1er juillet dans le cadre de la réunion de l’Organisation de coopération de la mer Noire qui va se tenir à Sotchi.

Le Kremlin a donc décidé d’oublier l’incident du 24 novembre, quand un avion russe a été abattu par un chasseur turc, bien que les deux pays ne soient pas encore d’accord sur la question des compensations que Moscou réclamait à Ankara.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.