Serbie

Serbie: vers des patrouilles police/armée pour empêcher les migrants de passer?

Entrée de la zone de transit hongroise près de Roszke, à la frontière serbe, le 31 mai 2016.
Entrée de la zone de transit hongroise près de Roszke, à la frontière serbe, le 31 mai 2016. Csaba SEGESVARI / AFP

La Serbie va mettre en place des patrouilles mixtes police / armée à ses frontières. L'idée a été avancée par le Premier ministre Aleksandar Vucic, et doit désormais être approuvée par le président Tomislav Nikolic.

Publicité

Avec notre correspondant à Belgrade,  Laurent Rouy

But du déploiement des militaires serbes aux frontières du pays : empêcher l'entrée illégale de migrants, et mettre fin aux activités des passeurs. La Serbie, dont les frontières sont théoriquement fermées aux migrants illégaux, voit le nombre de ces derniers augmenter sur son territoire.

Des camps improvisés aux conditions de vie déplorables se sont même créés aux frontières avec la Hongrie. La Serbie ne deviendra pas un parking pour les migrants d'Afghanistan et du Pakistan, a déclaré le Premier ministre, dans une allusion aux deux principaux pays dont les ressortissants n'ont pratiquement aucune chance d'obtenir un statut de réfugié en Europe.

Depuis la construction de réseaux de barbelés dans plusieurs pays de la région, et la fermeture de la route dite des Balkans, le flot de migrants s'est ralenti mais pas tari. La plupart des candidats à l'asile en Europe passent par la Bulgarie et la Serbie, puis tentent d'entrer au sein de l'Union européenne par la Croatie ou la Hongrie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail