Grèce

Vers un nouvel allègement du contrôle des capitaux en Grèce

Désormais, les Grecs pourront retirer jusqu'à 840 euros toutes les deux semaines, contre 420 euros une fois par semaine jusqu'ici.
Désormais, les Grecs pourront retirer jusqu'à 840 euros toutes les deux semaines, contre 420 euros une fois par semaine jusqu'ici. AFP PHOTO / ARIS MESSINIS
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Grèce, le ministre des Finances a annoncé un nouvel allègement du contrôle des capitaux. Les Grecs pourront retirer jusqu'à 840 euros toutes les deux semaines, contre 420 une fois par semaine jusqu'ici. D'autres mesures doivent permettre de rapatrier l'argent à l'étranger. Le contrôle des capitaux avait été mis en place après l'annonce du référendum sur l'austérité pour éviter les retraits de dépôts des banques par les épargnants inquiets. Un an après sa mise en place, il a contribué aux difficultés de l'économie grecque.

Publicité

Avec notre correspondante à Athènes, Charlotte Stiévenard

Plus que les épargnants, ce sont surtout les entreprises qui ont pâti du contrôle des capitaux en Grèce. La consommation entre le premier trimestre de cette année et celui de l'année dernière a certes ralenti de 1,3%, mais ce n'est pas une nouveauté dans ce pays déjà considérablement affaibli par la crise.

Ce sont surtout les limitations pour les transferts d'argent à l'étranger qui ont rendu la vie des entrepreneurs grecs encore plus compliquée. Les plus grosses entreprises ont pu contourner ces limitations. Pour les plus petites qui sont majoritaires, difficile de payer leurs fournisseurs. Une commission spéciale a certes été mise en place pour examiner les transferts urgents, mais elle a considérablement ralenti les paiements.

Résultat : baisse des exportations et des importations, et des marchés encore moins attractifs pour les investisseurs. Seul aspect positif pour l'Etat grec, selon la Banque nationale de Grèce, entre la mise en place du contrôle des capitaux et fin décembre, 1,8 million de cartes bancaires ont été délivrées. Cela a rendu possible un renforcement des paiements par carte qui pourrait être positif pour les revenus issus de la taxe sur la valeur ajoutée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail