Accéder au contenu principal
La revue de presse des Balkans

À la Une : législatives anticipées en Croatie - la droite domine le scrutin

Andrej Plenkovic, leader du parti conservateur HDZ, en meeting le 8 septembre à Zagreb.
Andrej Plenkovic, leader du parti conservateur HDZ, en meeting le 8 septembre à Zagreb. REUTERS/Antonio Bronic
4 mn

Publicité

Par Jovana Papovic

3, 8 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes dimanche pour des élections législatives anticipées, moins d’un an après le scrutin du 8 novembre 2015. Le HDZ a remporté 62 des sièges au Sabor contre 53 pour ses rivaux du centre-gauche.
Législatives anticipées en Croatie : la droite domine le scrutin
Retrouvez le dossier : Législatives anticipées : la Croatie reste à droite

François Hollande achève mardi en Roumanie un cycle d’intenses consultations européennes, à trois jours d’un sommet des 27 à Bratislava, qui doit donner un nouveau souffle à l’UE après le Brexit. Autre objectif : renforcer la coopération économique entre Paris et Bucarest.
François Hollande en Roumanie : relance de l’UE et gros contrats

Au sommet de Bratislava, il sera question des réfugiés et de la route des Balkans. La Croatie flirte avec l’extrême droite européenne, la Slovénie suit les pas de l’Autriche... La Macédoine est un trou noir et la Serbie un cul-de-sac.
Sommet de Bratislava : la crise des réfugiés toujours au cœur des débats
Retrouvez le fil d’actu : Les dernières infos • #réfugiésbalkans : 24 migrants arrêtés à la frontière entre la Roumanie et la Hongrie

Il y a quelques mois encore, Aleksander Čeferin était quasi inconnu sur la scène du foot européen. Pourtant, cet avocat pénaliste ambitieux vient d’être élu à la tête de l’UEFA par 42 voix contre 13 à son adversaire. Mais est-il vraiment le « Monsieur propre » qu’il prétend être ?
UEFA : Aleksander Čeferin, le Slovène qui succède à Michel Platini

Depuis 2012, plus de 300 Kosovars sont partis en Irak et en Syrie combattre dans les rangs des organisations djihadistes, dont une partie est revenue. Aujourd’hui, les autorités de Pristina s’inquiètent du risque de radicalisation dans les prisons alors que les premières condamnations pour « terrorisme » ont été prononcées contre ceux qui sont rentrés.
Islam au Kosovo : la peur de la radicalisation en prison
Retrouvez le dossier : Les Balkans, les guerres du Proche-Orient et les réseaux terroristes internationaux

500 euros. Voilà le prix que sont prêts à payer les candidats au départ pour obtenir un rendez-vous au consulat d’Allemagne de Belgrade. Depuis que Berlin a assoupli sa réglementation début 2016, le nombre de demandes de visas de travail a explosé en Serbie et des agences véreuses monnaient très cher leurs services pour garantir ce « sésame vers la fortune ».
Serbie : les visas de travail pour l’Allemagne, la nouvelle ruée vers l’or

Généralement, quand on parle de Kotor, c’est pour la beauté de son site, classé au patrimoine mondial de l’humanité. Pourtant, aujourd’hui, quand les Monténégrins évoquent Kotor, c’est surtout à cause de la guerre des gangs qui sévit depuis plusieurs années. La superbe cité balnéaire s’est transformée en champ de bataille pour le contrôle du trafic de drogue.
Guerre des gangs : Kotor est devenue le Naples du Monténégro

Le 18 août 1941, deux péniches pleines à craquer emmenaient les centaines de juifs de Zrenjanin vers les camps de la mort belgradois de Staro sajmište et Topovske šupe. L’écrivain Ivan Ivanji, dont les parents ont été déportés et tués, se souvient de cet événement qui sombre dans l’oubli. Ces péniches sont-elles si différentes des bateaux de migrants qui font aujourd’hui naufrage en Méditerranée ?
La Serbie commémore les 75 ans de la rafle des juifs de Zrenjanin

La découverte des vestiges d’un nouveau site archéologique à Risan dans les bouches de Kotor, suscite bien des questions. S’agirait-il du palais de la dernière reine illyrienne Teuta ? Si l’intuition des archéologues est bonne, cette découverte pourrait venir confirmer ce qui n’était jusqu’à à présent qu’un mythe.
Archéologie au Monténégro : découverte des vestiges du palais de Teuta, la dernière reine illyrienne

Turbofolk, pop et musique classique, il y en a pour tous les goûts à Ohrid. Les décibels sont au rendez-vous, les insomnies aussi, au grand dam des habitants de la ville et de certains vacanciers. Les touristes ont afflué en nombre cet été au bord du lac, profitant des vols et séjours subventionnés par l’État. La saison touristique touche à sa fin, voilà l’heure du bilan.
Macédoine : à Ohrid, le tourisme agace autant qu’il dynamise

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.