Accéder au contenu principal
UE/Etats-Unis

L'Union européenne repousse son calendrier sur le TTIP

Manifestation contre le TTIP à Bruxelles le 20 septembre 2016.
Manifestation contre le TTIP à Bruxelles le 20 septembre 2016. REUTERS
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'Union européenne n'enterre pas le TTIP. L'accord de libre-échange en négociation depuis trois ans entre l'UE et les Etats-Unis, et qui vise à faire tomber les barrières commerciales entre les deux blocs, ne sera juste pas conclu tout de suite. Voilà ce qu'ont décidé les ministres du Commerce des 28 qui se sont retrouvés ce vendredi 23 septembre 2016, à Bratislava, en Slovaquie. Il n'y aura donc pas de TTIP avant la fin du mandat de Barack Obama.

Publicité

Parvenir à un accord en trois mois n'est pas « réaliste » a estimé le ministre de l'Economie slovaque Peter Ziga, dont le pays préside actuellement l'Union européenne.

Officiellement, les discussions ne sont pas rompues. Il y aura d'ailleurs une nouvelle session de négociations la semaine du 3 octobre, à New York. Mais elle ne servira pas à grand-chose, tant depuis trois ans les pourparlers s'enlisent.

La France et l'Autriche qui réclament l'arrêt des négociations n'ont pas réussi à convaincre la majorité de leurs partenaires de les suspendre. Mais leurs arguments gagnent du terrain veut croire le secrétaire d'Etat au Commerce français, Matthias Fekl. Paris dénonce l'absence de transparence et l'attitude des Etats-Unis qui depuis 2013, ne lâchent rien. Résultat : le TTIP, en l'état actuel, est très défavorable à l'UE estiment certains Etats-membres.

L'Union européenne espère qu'avec un nouveau président américain, les négociations pourront repartir sur des bases différentes. Reste qu'une fois l'élection américaine passée, ce sera au tour de la France, de l'Allemagne et des Pays-Bas de se rendre aux urnes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.