Belgique / Terrorisme

Attentats de Paris: un rapport accablant pour la police belge révélé par la presse

Trois personnes ont été arrêtées dans la commune bruxelloise de Molenbeek le 14 novembre 2015, dans le cadre de l'enquête sur les attentats du 13 novembre à Paris.
Trois personnes ont été arrêtées dans la commune bruxelloise de Molenbeek le 14 novembre 2015, dans le cadre de l'enquête sur les attentats du 13 novembre à Paris. AFP PHOTO / BELGA / HENDRIK DEVRIENDT
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le comité permanent de contrôle des services de police, surnommé en Belgique le comité P, doit présenter un rapport incessamment à la commission parlementaire montée après les attentats de Paris et de Bruxelles. Ce rapport a déjà fait l'objet de fuites lors de la présentation au Parlement à huis clos en avril de sa version intermédiaire. Ce samedi, le quotidien économique flamand de référence De Tijd révèle le contenu de la version définitive de ce rapport. Trop souvent l'explication de ces manquements est un manque criant de personnel, mais pour les services de police, il est accablant.

Publicité

Le Comité P dénombre treize occasions que la police fédérale et la police locale ont manquées pour coincer les terroristes de Paris, des occasions survenues pour l'essentiel avant les attentats. Sur ces treize occasions manquées, six sont dues à des manques de personnel.

La police belge avait également ignoré une requête des autorités espagnoles concernant le frère aîné de Salah Abdeslam, Brahim Abdeslam, après qu'il se fut rendu dans la péninsule ibérique en mars 2015. Huit mois après ce voyage, Brahim Abdeslam s'était fait exploser dans un café parisien le soir du massacre. La réponse belge n'est parvenue qu'après les attentats.

Des informations sur le kamikaze Bilal Hadfi sont aussi restées inexploitées durant six mois, toujours en raison du manque d'enquêteurs. Enfin, des informations secrètes sur des attaques en Europe de l'Ouest sous la direction d'Abdelhamid Abaaoud ont aussi longtemps été conservées sans être exploitées par le parquet fédéral.

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail