Union européene

Europe: lancement de l'Erasmus des apprentis

Quelque 150 apprentis partent cette semaine dans une douzaine de pays européens pour y poursuivre leur apprentissage.
Quelque 150 apprentis partent cette semaine dans une douzaine de pays européens pour y poursuivre leur apprentissage. REUTERS/Francois Lenoir
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le programme européen Erasmus fête ses 30 ans ! Et pour célébrer ce succès, d'autres jeunes vont bénéficier de cette opportunité : ce sont les apprentis. Quelque 150 partent cette semaine dans une douzaine de pays européens pour y poursuivre leur apprentissage pendant une année. C'est un projet-pilote. Objectif : donner aux apprentis les mêmes chances d'expérience à l'étranger que les étudiants.

Publicité

Avec notre correspondante à Bruxelles, Laxmi Lota

Ils sont 150 apprentis à tenter une expérience d'un an à l'étranger : direction l'Allemagne, la Finlande, la Roumanie, les Pays-Bas ou encore l'Italie. Ils vont bénéficier d'une bourse, au même titre que les étudiants Erasmus. Mais les obstacles demeurent, car le statut des apprentis diffère selon les pays.

« C’est la relation avec l’entreprise, quel niveau d’indemnisation s’il y en a, quelle couverture sociale et quelle assurance pour se protéger contre les risques de santé, les risques d’accident, s'interroge Jean Arthuis, député européen qui soutient ce projet. Quelle équivalence de diplôme ? Pour l’instant c’est un point délicat mais à mon avis le diplôme n’est pas essentiel. Dans un recrutement, je pense qu’on saura distinguer celle ou celui des jeunes qui a eu l’audace de partir une année. Ca n’est pas si simple ! Quand on a accompli cette démarche, on a déjà un plus. »

Chacun aura des cours de langue en plus de sa formation. Selon l'eurodéputé, cette expérience mettra en valeur l'apprentissage comme c'est le cas dans des pays comme l'Allemagne. Les jeunes qui ont appris la mobilité et qui parlent plusieurs langues seront aussi mieux protégés contre le chômage, explique encore Jean Arthuis. Un financement d'1,8 million d’euros a été attribué pour ce projet par la Commission européenne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail