Accéder au contenu principal
Russie

Russie: la justice bloque le réseau social LinkedIn

La société américaine a dénoncé la décision et s'est dite «intéressée par une rencontre» avec les autorités russes.
La société américaine a dénoncé la décision et s'est dite «intéressée par une rencontre» avec les autorités russes. REUTERS/Robert Galbraith
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les autorités russes ont ordonné, jeudi 17 novembre 2016, le blocage du réseau social LinkedIn. La justice russe estime en effet que le réseau ne respecte pas la loi, qui impose le stockage des données personnelles en Russie. LinkedIn est la premier site bloqué en raison de cette loi controversée.

Publicité

Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

Les opérateurs ont commencé à bloquer LinkedIn dans la journée. L'agence de régulation des télécoms a ordonné le blocage à la suite d'une décision de justice prononcée au mois d'août et confirmée en appel le 10 novembre dernier.

Pour la justice russe, le réseau LinkedIn ne se conforme pas à la loi du 1er septembre 2015, qui oblige « les organismes étrangers à stocker les données personnelles des ressortissants russes sur le territoire russe ». Sont exclus de cette loi les systèmes de réservation de billets d'avion.

Les géants de l'Internet, messageries, moteurs de recherche et réseaux sociaux ont eu une année pour organiser le transfert des données sur des serveurs situés en Russie. Mais la loi est imprécise notamment sur la nature des données que l'on peut considérer comme des données personnelles.

LinkedIn, spécialisé dans les contacts professionnels, dénonce une décision qui affecte les 6 millions de membres russes du réseau. La société a demandé une rencontre avec l'agence de régulation des télécoms et une date est en discussion.

Le conseiller du président Poutine pour l'Internet s'est dit persuadé que LinkedIn pourra respecter la loi et que le site sera débloqué, quitte à ce que la loi sur les données personnelles subisse quelques modifications.

→ (Re) lire : Russie: les réseaux sociaux sous surveillance

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.