Accéder au contenu principal
France / Kosovo

Accusé de crime de guerre, un ex-Premier ministre kosovar arrêté en France

Ramush Haradinaj (C), l'ancien Premier ministre kosovar au Tribunal pénal international à La Haye en mars 2005.
Ramush Haradinaj (C), l'ancien Premier ministre kosovar au Tribunal pénal international à La Haye en mars 2005. AFP/Ed Oudenaarden
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'ex-Premier ministre kosovar Ramush Haradinaj, âgé de 48 ans, a été interpellé à l’aéroport de Bâle-Mulhouse en France. L’arrestation s'était faite en vertu d'un mandat d'arrêt international émis par la Serbie. Celle-ci accuse Ramush Haradinaj de « crimes de guerre » commis lors du conflit de 1998-99. La justice française doit désormais examiner la demande serbe.

Publicité

Ce n’est pas la première fois que Ramush Haradinaj affronte les accusations de crimes contre les civils serbes. En 2005, il avait été inculpé par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie pour trente-sept chefs d’accusation. Il en a été acquitté en 2012.

Le mandat d’arrêt international émis par la Serbie reste toutefois en vigueur. En 2015, l’ex-Premier ministre kosovar avait déjà été brièvement retenu en Slovénie, avant d’être relâché. La décision sur son éventuelle extradition en Serbie dépend maintenant de la justice française.

Le ministre kosovar de la Justice a prévenu que les autorités de Pristina « prenaient toutes les mesures pour que Ramush Haradinaj soit libéré aussi vite que possible ». Pendant le conflit des années 1990, l’unité commandée par Haradinaj, les « Aigles noirs », contrôlait une région frontalière de l'Albanie, principale voie d'entrée des armes destinées à la guérilla kosovare. Le groupe est accusé par Belgrade d'avoir torturé et assassiné des dizaines de personnes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.