Russie/France

Marine Le Pen reçue par Vladimir Poutine: une visite très médiatisée en Russie

La présidente du Front national, et candidate à l'élection présidentielle française, a été reçue pour la première fois par le président Vladimir Poutine ce vendredi 24 mars 2017.
La présidente du Front national, et candidate à l'élection présidentielle française, a été reçue pour la première fois par le président Vladimir Poutine ce vendredi 24 mars 2017. Mikhail KLIMENTYEV/SPUTNIK/AFP

La candidate du Front National à l'élection présidentielle française a été reçue - pour la première fois officiellement - par Vladimir Poutine ce vendredi matin, dans le cadre d'une visite en Russie à l'invitation de Leonid Sloutski, président de la commission des Affaires étrangères de la chambre basse du Parlement russe. Une visite sous le feu des projecteurs des médias russes.

Publicité

avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

Si Marine Le Pen est déjà venue plusieurs fois à Moscou, c’est la première fois qu’elle est reçue officiellement par Vladimir Poutine au Kremlin. Les images ont été montrées à la télévision presque en direct.

A un mois du premier tour de la présidentielle, Vladimir Poutine a tenu à affirmer que la Russie n’interférera pas dans l’élection mais Moscou se garde le droit d’avoir des relations égales avec les représentants du pouvoir actuel ainsi qu’avec les représentants de l’opposition. Et, a ajouté Vladimir Poutine, il est intéressant d’avoir des échanges avec vous, a-t-il dit en s’adressant à Marine Le Pen, sur nos relations bilatérales et sur la situation en Europe, car vous représentez un spectre des forces politiques en Europe qui se développent.

Marine Le Pen a pour sa part insisté sur la nécessité de renforcer les échanges en matière de lutte contre le terrorisme. La coopération en matière de lutte contre le terrorisme c’était également le thème principal de sa rencontre avec les députés russes à la Douma. Elle s’est notamment déclarée favorable au développement de la coopération entre les services de renseignements et a réaffirmé qu’elle était favorable à la levée des sanctions et au rapprochement entre Paris et Moscou.

Une visite très médiatisée par les organes de presse russes

Les télévisions russes ont diffusé très vite des images de la rencontre entre Marine Le Pen et Vladimir Poutine. Il y a eu également sur Twitter une annonce très rapide, et aussi à plusieurs reprises des images de la rencontre avec le président de la Douma et avec les membres de la commission parlementaire des Affaires étrangères. Le chef de cette commission des Affaires étrangères Leonid Sloutski, qui a invité Marine Le Pen, a parlé d’une « visite courageuse » et l’expression a été reprise par tous les médias.

Si les Russes ont donc tenu à mettre en avant la lumière de la visite de Marine le Pen à Moscou, en revanche la présidente du Front national s’est tenue, il faut le dire, à distance des médias français.


Maria Katassonova, 1ere fan russe de Marine Le Pen

En Russie, Maria Kattassonova a créé le mouvement « Les Femmes avec Marine ».
En Russie, Maria Kattassonova a créé le mouvement « Les Femmes avec Marine ». Muriel Pomponne/RFI

Dans les couloirs de la Douma, pendant que Marine Le Pen s’entretenait avec les députés de la commission des affaires étrangères, on ne voyait qu’elle, jeune femme blonde mince et tout de noir vetue, un bouquet de roses bleues odorantes à la main. Maria Katassonova est attachée parlementaire d’un parti ultra nationaliste, et elle milite pour Marine Le Pen. Les téléspectateurs ont découvert sa blondeur et sa silhouette filiforme lorsqu'elle a brandi, pendant la conférence de presse de Vladimir Poutine, en decembre dernier, un triptyque représentant Vladimir Poutine, Donald Trump et Marine Le Pen.

Depuis Maria Katassonova a créé un mouvement « Les Femmes avec Marine », dont le symbole est une rose bleue. « Pour moi, Marine Le Pen est tout d’abord une femme dont les hommes peuvent envier l’audace et le courage, a-t-elle expliqué au mirco de RFI. C’est une femme politique très forte, la plus populaire de France » Sous sa présidence la situation géopolitique, en particulier la coopération avec des autres pays, dont la Russie, changeront pour le mieux ».

Maria Katassonova expose son militantisme sur les réseaux sociaux où on peut la voir notamment offrir les fameuses roses bleues à son idole. Mais elle publie également les photos d’hommes politiques nationalistes, de dirigeants des républiques autoproclamées du Donbass, ou de miliciens en treillis. Elle s’affiche également avec un visa pour la France, où elle part prochainement : « Une mission secrète » dit-elle, ajoutant ensuite que c’est de l’humour !

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail