La revue de presse des Balkans

A la Une: Ana Brnabic, nouvelle Première ministre serbe

Ana Brnabic, 41 ans, première femme Première ministre en Serbie et première personne ouvertement homosexuelle à occuper ces fonctions.
Ana Brnabic, 41 ans, première femme Première ministre en Serbie et première personne ouvertement homosexuelle à occuper ces fonctions. Reuters

Une revue de presse présentée en partenariat avec Le Courrier des Balkans.

Publicité

C’est Ana Brnabić, ministre de l’Administration locale depuis le mois d’août, qu’Aleksandar Vučić a choisie pour lui succéder au poste de Premier ministre. Née à Belgrade en 1975, d’origine croate, ouvertement lesbienne, cette fidèle de l’homme fort de la Serbie est officiellement « sans parti ».

Sorin Grindeanu, Premier ministre rebelle, a finalement perdu son bras de fer contre Liviu Dragnea. Mais il s’en est fallu de peu et le chef du PSD a dû user de toute sa poigne pour garder la main sur son parti.

Partant du constat que les régressions démocratiques se multiplient en Europe et que des mouvements de résistance citoyenne se forment pour y répondre, un forum a eu lieu à Belgrade le week-end dernier, afin de renforcer la solidarité avec les forces progressistes dans les pays d’Europe centrale, orientale et balkanique.

Des activistes turcs ont créé une archive en ligne qui répertorie 20 ans de manifestations contre le pouvoir. Une aventure à contre-courant du mouvement de renforcement du pouvoir du président Erdogan sur la Turquie. Rencontre à Belgrade à l’occasion du forum « Temps de résistance ».

Le Centre humanitaire russo-serbe de Niš alimente rumeurs et suspicions depuis son ouverture en 2012 sous la présidence de Boris Tadić. La Russie l’utilise-t-elle comme une base d’espionnage ? La question a été remise au goût du jour par de récentes accusations américaines. Mais qu’en est-il vraiment de la neutralité militaire serbe ?

À qui profitera « l’éducation en alternance » ? Aux entreprises, bien sûr. Et les jeunes ? De toute façon, ils sont au chômage. Qu’ils s’estiment donc heureux de décrocher un emploi, fût-il temporaire et sous-payé.

Un nouveau scandale agite la Serbie : la mort inopinée d’un prisonnier à l’hôpital pénitentiaire de Belgrade. Milorad Nikolić a été emprisonné après avoir envoyé des SMS à un voisin - des textos qui, selon les autorités, représentaient des menaces contre les plus hauts fonctionnaires de l’État.

Depuis un mois, la décharge publique de Vinča, à la périphérie de la capitale serbe, est la proie des flammes. Si les autorités municipales se veulent rassurantes, les experts pour l’environnement conseillent néanmoins à la population locale de prendre des précautions et de ne pas sortir de chez elle.

Malgré toutes ses casseroles, Milan Bandić a réussi à se faire élire maire de Zagreb pour la sixième fois. L’homme politique, qui combine à merveille références catholiques et socialistes, est perçu comme un « homme du peuple ». Une image que ses opposants n’arrivent pas à ébranler.

Blanchiment d’argent, détournement de fonds, fraude fiscale... Le procès contre le parrain du football croate Zdravko Mamić s’est ouvert à Osijek, dans l’est du pays, et les accusations sont lourdes.

Si la dispute la plus médiatisée entre la Slovénie et la Croatie est sans doute celle qui touche le tracé frontalier sur la côte, en baie de Piran, ce n’est pas leur seule querelle de voisinage. La dernière en date est viticole et concerne le cépage Teran. Reportage sur un raisin noir qui empoisonne les rapports entre deux pays.

Progrès inédit dans l’histoire des minorités en Autriche : le Parlement du Land autrichien de Carinthie a adopté début juin une nouvelle Constitution qui reconnaît explicitement l’existence de la minorité nationale slovène. Une première victoire pour certains, mais une déception pour d’autres qui espéraient aussi une reconnaissance de la langue slovène.

Ces trois dernières années, de plus en plus de cas de violences sexuelles en temps de guerre ont été pris en charge par la justice bosnienne, affirme un nouveau rapport de l’OSCE. Cependant, beaucoup reste encore à faire pour en finir avec la stigmatisation dont souffrent les victimes.

La poterie est un artisanat ancré dans la culture macédonienne, les objets du quotidien que chaque famille utilisent en témoignent : bardače ou stomna pour l’eau, plats pour le traditionnel tavče gravče, grne pour les plats en sauce, autant d’objets qui sont toujours en service quand ils ne sont pas utilisés en décoration. Cet artisanat est pourtant en train de se perdre. Certains tentent aujourd’hui de le moderniser.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail