Espagne

Madrid, capitale de la World Pride

Course sur talons aiguille dans les rues de Chueca, quartier gay de la capitale espagnole, dans le cadre de la World Pride, le 29 juin 2017.
Course sur talons aiguille dans les rues de Chueca, quartier gay de la capitale espagnole, dans le cadre de la World Pride, le 29 juin 2017. REUTERS/Juan Medina

Il y a 40 ans, avait lieu la première manifestation homosexuelle dans les rues de Madrid pour réclamer des droits. Il y a 25 ans, se fondait la Ligue des Gays, Lesbiennes et Transexuels. Depuis, dans ce Madrid qui accueille la World Pride depuis jeudi 29 juin, un considérable chemin a été parcouru. L'Espagne fait partie des leaders de cette lutte.

Publicité

Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

Pièces de théâtre, rencontres, concerts, expositions, le nombre d'initiatives organisées pour « El orgullo Gay », l'orgueil Gay, est à donner le tournis. On parle de deux millions de visiteurs à Madrid, dont les rues sont noires de monde, des personnes venues du monde entier.

« Madrid est la nouvelle capitale de l'amour, après Paris », a déclaré l'ancienne juge et maire Manuela Carmena, 72 ans, très engagée en faveur des revendications des personnes de même sexe.

Il est vrai que Madrid est une référence pour la gay pride : ville où le mariage homosexuel a été approuvé dès 2005, ville où la tolérance est l'une des plus grandes au sein des pays latins, ville festive qui permet les débordements de toute sorte sans choquer ni provoquer d'altercations avec la police.

La capitale espagnole a été trois fois candidate malheureuse pour organiser les Jeux olympiques, mais on dit à Madrid que les vrais Jeux olympiques qu'elle héberge, c'est cette gay pride.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail