Suède

Suède: trois néo-nazis condamnés pour des attentats visant des migrants

Une manifestation anti-migrants du Mouvement de la résistance nordique à Stockholm, le 12 novembre 2016.
Une manifestation anti-migrants du Mouvement de la résistance nordique à Stockholm, le 12 novembre 2016. JONATHAN NACKSTRAND / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Trois militants néonazis ont été condamnés vendredi 7 juillet en Suède à des peines de prison comprises entre un an et demi et huit ans et demi pour des attentats à la bombe qui visaient des centres d'hébergement pour migrants.

Publicité

Les trois néonazis condamnés sont âgés de 20, 23 et 50 ans. Ils ont tous les trois une histoire commune au sein du Mouvement de résistance nordique, souligne le tribunal de Göteborg dans son verdict.

Ce mouvement néonazi se réclame du national-socialisme et il a presque 200 militants actifs, selon le magazine antiraciste Expo, qui le qualifie « d'organisation nazie la plus importante et la plus dangereuse de Suède ».

Le premier attentat a eu lieu en novembre 2016, lorsqu'une bombe artisanale a explosé, endommageant les locaux d'une association anarchiste et antifasciste, situés dans le centre de Göteborg. Et si ce premier attentat n'a pas fait de victimes, le deuxième, commis le 5 janvier dernier, a blessé grièvement un agent de service dans un centre pour migrants de la banlieue de Göteborg. Vingt jours plus tard, une bombe a été découverte dans un camping, situé également à la périphérie de Göteborg.

Des dizaines d'attaques contre des centres d'hébergement pour demandeurs d'asile ont été perpétrées ces dernières années en Suède, où sont arrivés près de 300 000 migrants entre 2013 et 2015, en majorité des Syriens, des Irakiens et des Afghans.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail