France/Allemagne

A Paris, un Conseil des ministres franco-allemand aux thématiques multiples

La chancelière Angela Merkel et le président Emmanuel Macron, à l'Elysée le 13 juillet 2017 lors d'un Conseil des ministres franco-allemand.
La chancelière Angela Merkel et le président Emmanuel Macron, à l'Elysée le 13 juillet 2017 lors d'un Conseil des ministres franco-allemand. REUTERS/Julien de Rosa/Poo
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Le 19e Conseil des ministres franco-allemand de l'histoire s'est tenu ce jeudi 13 juillet à Paris, sous la présidence d'Emmanuel Macron et d'Angela Merkel. Au programme: la défense, l'innovation, l'éducation et la culture.

Publicité

Angela Merkel était à l'Elysée ce jeudi matin, pour co-présider avec Emmanuel Macron une réunion des gouvernements français et allemand. Le président français veut donner une dimension culturelle et éducative à ce nouveau couple franco-allemand, avec une mesure phare : la réouverture de 1 200 classes bilangues menacées par la réforme des collèges de l'ancienne majorité socialiste.

En marge du conseil frano-allemand, Anglea Merkel et Emmanuel Macron ont été accueilli à l'Office franco-allemand de la Jeunesse ce jeudi matin 13 juillet.
En marge du conseil frano-allemand, Anglea Merkel et Emmanuel Macron ont été accueilli à l'Office franco-allemand de la Jeunesse ce jeudi matin 13 juillet. REUTERS/Matthieu Alexandre

Rencontre avec une cinquantaine de jeunes à Paris

La visite de la chancelière allemande a d'ailleurs symboliquement débuté par un étape au sein d'un atelier linguistique à l'Office franco-allemand pour la jeunesse (Ofaj). Un atelier chargé de favoriser l'insertion professionnelle de jeunes des deux pays.

Accompagnés du ministre français de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, Angela Merkel et Emmanuel Macron ont ainsi répondu aux questions d'une cinquantaine de jeunes réunis en cercle autour d'eux, au sujet de l'intégration, de la laïcité et de l'apprentissage des langues.

Sur le plan économique, Emmanuel Macron attend de l'Allemagne qu'elle bouge comme la France va bouger, car la compétitivité allemande est due « en partie aux dysfonctionnements de la Zone euro » selon le chef de l'Etat français, qui a annoncé que des initiatives seraient proposées d'ici la fin de l'année concernant l'UE et la Zone euro.

« Nous devons, nous les Européens, prendre toutes nos responsabilités »

Mais les deux pays ont surtout réitéré leur volonté de renforcer les instruments de
défense commerciale européens et le contrôle des investissements étrangers dans les secteurs stratégiques, et de promouvoir la réciprocité dans l'accès aux marchés de l'Union, selon les termes d'un document distribué à l'issue du Conseil.

Les deux pays, a-t-on appris dans un entretien accordé à Ouest-France, lanceront un fonds d’investissement d’un milliard d’euros pour le numérique, un dossier sur lequel les Européens reviendront en détail lors d'un sommet à Tallinn en septembre, ou encore un programme sur les nanotechnologies et les batteries. Il est aussi question d'appels à projets pour attirer les chercheurs dans l'Union.

« Dans le numérique, il y a un accord franco-allemand pour définir un agenda numérique complet qui permet de réguler les Gafa (les géants du Net Google, Apple, Facebook et Amazon, NDLR) et de lutter contre l'optimisation fiscale, de financer les start-up et de renforcer la cybersécurité », explique une source élyséenne à l'agence de presse Reuters.

Défense et sécurité, au cœur de la discussion franco-allemande

Mais le grand sujet de ce Conseil, c'était la sécurité et la défense. La France et l'Allemagne entendent se doter de matériels communs en matière de défense et mener des missions militaires conjointes. « Nous devons, nous les Européens, prendre toutes nos responsabilités », a déclaré Emmanuel Macron.

Une déclaration tombée juste avant la rencontre Trump-Macron dans la capitale française, à l'occasion du 14-Juillet. Le président américain, qui est arrivé ce jeudi matin, a clairement exprimé la volonté des Etats-Unis de moins s'impliquer sur le continent européen. Entre la France et l'Allemagne, il est question de coopération militaire, ainsi que d'un fonds d’aide au développement dans le cadre de l’alliance pour le Sahel.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail