Accéder au contenu principal
Espagne

Attentats en Catalogne: un dernier hommage religieux aux victimes

Le roi et la reine d'Espagne, en compagnie du président portugais. Basilique Sagrada Familia, Barcelone, le 20 août 2017.
Le roi et la reine d'Espagne, en compagnie du président portugais. Basilique Sagrada Familia, Barcelone, le 20 août 2017. REUTERS/Sergio Perez
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Une cérémonie a eu lieu, ce dimanche 20 août 2017 à la basilique Sagrada Familia de Barcelone, en hommage aux victimes des attentats qui ont meurtri la Catalogne en fin de semaine. Le roi, le chef du gouvernement et le président de la région Catalogne y ont assisté.

Publicité

C'est un message de paix que les personnalités présentes ont voulu faire passer, dans une basilique autour de laquelle avait été déployé un important dispositif de de sécurité.

Le cardinal de Barcelone, Juan José Omella, qui officiait à cette messe a appelé la société espagnole à être « des artisans de cette paix » décrite comme « le meilleur aliment de la vie », rapporte notre correspondante Leticia Farine.

La cérémonie, très solennelle, était présidée par le couple royal, Felipe VI et Letizia. Présents également, le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, sa vice-présidente ainsi que les maires de Barcelone et de Cambrils, les deux villes meurtries par les attentats.

Extrait de l'homélie du cardinal de Barcelone, Juan José Omella, en la basilique Sagrada Familia de Barcelone ce dimanche matin

Face à la foule de fidèles réunie dans la basilique, quelque 1800 personnes, le cardinal a condamné les auteurs des attentats en déclarant que porter atteinte à la vie d’autrui, de personnes innocentes et d’enfants était un péché très grave. Il a ensuite demandé à Dieu de « changer les cœurs de pierre en cœur de chair ». 

MM. Puigdemont et Rajoy, ensemble à Barcelone ce dimanche 20 août 2017.
MM. Puigdemont et Rajoy, ensemble à Barcelone ce dimanche 20 août 2017. REUTERS/Sergio Barrenechea/Pool

Le chef du gouvernement conservateur Mariano Rajoy, et le président indépendantiste de la région catalane, Carles Puigdemont, ont laissé de côté leurs différends autour du statut de la région pour participer à cet hommage aux 14 morts et plus de 120 blessés des attentats de Barcelone et Cambrils.

Etaient également présents le président du Portugal, Marcelo Rebelo de Sousa, et le Premier ministre actuellement en poste à Lisbonne, Antonio Costa. Au même titre que la France, l'Italie ou encore l'Allemagne, le Portugal fait en effet partie des plus de 30 nations touchées par le drame.

La cérémonie s’est terminée sur une note d’optimisme, Juan José Omella soulignant la solidarité et l’humanité dont on fait preuve ces derniers jours les Barcelonais et plus généralement les Espagnols.

« Nous sommes tous unis avec un objectif commun de paix, de respect, de fraternité et d’amour solidaire. L’union nous rend fort. La division nous ronge et nous détruit », a-t-il conclu.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.